Renault doit rendre ses comptes aujourd’hui

Le constructeur français Renault est auditionné ce lundi par la commission indépendante créée par le gouvernement. La commission se réunit pour que Renault s’explique à propos des anomalies constatées lors des contrôles effectués sur plusieurs de ses modèles.

Les résultats sont tombés : un dépassement des normes de CO2 et d’azote a été observé chez Renault. Le constructeur français s’explique ce lundi devant la commission qui a été créée à la suite du scandale de Volkswagen pour contrôler les émissions de gaz polluants sur les voitures diesel et s’assurer qu’aucun autre constructeur ne manipule les tests d’homologation des véhicules.

Depuis le mois d’octobre, l’organisme de certification national a testé 22 voitures de huit marques différentes : Renault, PSA, Volkswagen, Mercedes, Ford, Opel, Toyota et BMW. L’objectif est d’en tester 100, les quatre autres marques seront : Nissan, Volvo, Suzuki et Fiat.

Chez Renault, aucun logiciel fraudeurs n’a été détecté contrairement à Volkswagen.

Lundi après-midi, lors de l’audition, deux dirigeants du constructeur français devront apporter des réponses sur les résultats anormaux à la suite des tests. Notamment sur les émissions polluantes des voitures en situation d’homologation très différente des véhicules en situation réelle.

Ils devront répondre particulièrement aux résultats du SUV Captur qui dépasse jusqu’à cinq la limite autorisée pour ce véhicule.

Maureen Jean-Baptiste

Écrit par Maureen Jean-Baptiste