Tomb Raider : relooking extrême pour Lara Croft

On l’attendait avec impatience ! Aujourd’hui, le deuxième volet de la série du jeu vidéo revisité « Rise of The Tomb Raider » débarque en France. La jolie pilleuse de tombes s’est refait une beauté. Plus réelle, plus vivante, la transformation est réussie. La dernière mutation de Lara Croft va faire chavirer le coeur des gamers. 

Quoi de mieux qu’un vendredi 13 pour dévoiler aux Français le lifting de l’héroïne de Tomb Raider. Les développeurs du studio Crystal Dynamics ont osé et opté pour le « reboot » de l’univers, l’histoire et le personnage. Ce n’est pas la seule saga à avoir subi les coups de bistouris mais la mutation était nécessaire pour la série vieillissante. Face à la pression de la concurrence, tel que les jeux sur smartphone et tablette, il a fallut s’affranchir des codes. Daniel Bisson, le directeur du jeu, voulait une Lara plus accessible,  » avec ses défauts et une vraie vulnérabilité ».

Pari risqué pour Crystal Dynamics. Il fallait redonner du souffle sans effrayer les fans. Pour cette peau neuve de « Tomb Raider », les développeurs ont touché à tout : le scénario, les graphismes et l’empathie avec le personnage. Le but étant de créer un lien intime entre Lara et ses joueurs. « On voulait que le joueur ressente la même chose que Lara Croft, qu’il la voit grandir et qu’un lien intime se créé. On voulait de l’empathie », confie Daniel Bisson.

La divine idylle continue et prendra une quinzaine d’heures pour les fins connaisseurs.

Laura Bartoux 

Écrit par arianelaura