Régionales : Marion Maréchal-Le Pen sème la discorde au FN

Dimanche, les Français voteront pour le premier tour des élections régionales. Avec ses récentes déclarations sur l’islam et le planning familial, Marion Maréchal-Le Pen sème la discorde, au sein même de son parti. 

La tête de liste Front national de la région PACA enchaîne les phrases chocs. En exprimant ses convictions personnelles sur des sujets sensibles comme l’avortement ou l’islam, Marion Maréchal-Le Pen rappelle son attachement à la religion catholique.

Sauf que ces prises de positions ne font pas forcément l’unanimité au sein du parti. Son annonce de supprimer les subventions pour les plannings familiaux gêne la présidente du parti, Marine Le Pen, qui a réagi quelques jours plus tard sur Europe 1 :

En Île-de-France, le candidat frontiste Wallerand de Saint Just se désolidarise également des propos de la petite fille de Jean-Marie Le Pen. Sur France Info, vendredi 4 décembre, il a tenté d’arrondir les angles à propos des désaccords au sein du FN.

Cette nouvelle guerre interne au FN fait tâche à l’avant-veille des votes. Pour Marion-Maréchal Le Pen, cette prise de position apparaît comme une stratégie électorale pour s’imposer comme l’aile dur du parti d’extrême droite.

Marie de Brauer

Écrit par jolivier.busi