Régionales 2015: ce qu’il faut retenir du débat en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Hier soir, Xavier Bertrand (LR), Marine Le Pen (FN) et Pierre de Saintignon (PS) se sont vivement affrontés sur l’emploi, l’immigration, la sécurité. Un débat vif, parfois houleux, organisé par Europe 1, ITélé et La Voix du Nord.

 Régionales 2015: Xavier Bertrand, (LR) à gauche, Pierre de Satignon (PS) et Marine Le Pen (FN) ont débattu pour la première fois pour la région Nord-pas-De-Calais Picardie Copyright Twitter Compte officiel @lavoixdunord

Régionales 2015: Xavier Bertrand, (LR) à gauche, Pierre de Satignon (PS) et Marine Le Pen (FN) ont débattu pour la première fois pour la région Nord-pas-De-Calais Picardie
Copyright Twitter Compte officiel @lavoixdunord

  • L’emploi

Si le gouvernement s’est enorgueilli lundi d’une baisse du chômage de 0,7%, la situation de l’emploi reste très préoccupante dans le Nord, où le taux de chômage atteint 12,5%.

Marine Le Pen a prôné le patriotisme économique. La présidente du Front National souhaite favoriser les entreprises locales notamment pour les marchés publics.

Xavier Bertrand s’est une nouvelle fois engagé à redonner un travail à 60.000 chômeurs de la région.

Une proposition qui a ulcéré Pierre de Saintignon : « c’est une farce ou alors vous ne connaissez pas vos dossiers et la région ».

  • Les migrants

Quelques 6 000 migrants  vivent actuellement dans des conditions dramatiques à Calais, dans l’attente de traverser la Manche pour rejoindre la Grande-Bretagne.

Les trois candidats ont été interrogés sur la question. Marine Le Pen considère que « ce sont sur les Calaisiens qu’il faut se pencher car ils vivent un véritable cauchemar ».

Pierre de Saintignon ne s’est pas exprimé sur la question, contestant que l’immigration n’est pas une compétence régionale.

ENTENDU SUR EUROPE 1

Bertrand : « Le problème que l’on a, à Calais, c’est à cause des Anglais »

  • La sécurité

Pour le candidat socialiste, « rien ne remplacera l’humain ». Pierre de Savingon a ajouté :« Il faut de la surveillance, il faut de la sécurité, il faut de la domotique  pour que les personnes âgées soient en sécurité chez elles mais il faut surtout en appeler à la conscience civique de chacun ». 

Marine Le Pen et Xavier Bertrand prônent la vidéosurveillance dans les lycées et dans les gares routières.

Le débat s’est clos sur la question de savoir quelle serait la première décision que chacun prendrait s’il était élu à la tête du Conseil régional de Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Pour Xavier Bertrand, ce serait l’emploi, tout comme Pierre de Saintignon. Pour Marine Le Pen: « qu’un seul euro dépensé soit un euro utile pour la région et ses habitants ».

A lire aussi : Marine Le Pen en tête dans le Nord

 Margot Maucuit

Écrit par margot.maucuit