Qui est Jihadi John, le bourreau britannique de l’état islamique ?

Les autorités américaines ont aujourd’hui confirmé la mort de Jihadi John, tué lors d’une frappe aérienne en novembre 2015. Ce jeune londonien était l’un des bourreaux de l’état islamique. Retour sur son parcours.

Emwazi n’était pas destiné à devenir un tueur en série. D’origine koweitienne, il est arrivé à Londres à l’âge de 6 ans. A l’époque son unique objectif était de devenir joueur de football. « Je veux marquer des buts » expliquait-il dans l’une de ses fiches de renseignements scolaires.  Beaucoup le décrivait comme un jeune ordinaire, « typique », ne se faisant pas remarquer.

Comment s’est-il radicalisé ? 

Les premiers signes de radicalisation sont observés en 2006 alors que Jihadi, comme il se fera appeler plus tard, était à l’université de Westminster pour y étudier l’informatique. Très vite, son comportement change, il se laisse pousser la barbe, il se renferme sur lui même… Il faudra attendre jusqu’à 2009 pour qu’il attire réellement l’attention des services secrets britanniques. Il se rend en Tanzanie où il va être emprisonné, suspecté de vouloir se rendre en Somalie pour aider des groupes djihadistes. Une fois relâché, il fait des allers-retours entre Londres et le Koweit, où vie sa fiancée.

Un individu très actif au sein des organisations djihadistes

Ayant fréquenté des groupes proches de djihadistes en Angleterre comme les London Boys, Mohammed Emwazi échappe de la surveillance des autorités londoniennes  en 2013. Plusieurs personnes affirment alors l’avoir vu en Syrie et le décrivent comme une personne dangereuse, « sadique et impitoyable » qui a déjà tué plusieurs personnes. Progressivement, il gravit les échelons au sein de l’Etat Islamique jusqu’à devenir l’un des combattants étrangers les plus importants. Il apparait dans plusieurs vidéos en train de décapiter des gens, d’ou son surnom « le bourreau britannique ».

Plus de 700 anglais auraient déjà rejoint les rangs de l’état islamique.

Babacar Diassé 

 

Écrit par Babacar Diasse