Qui est Abdelhamid Abaaoud ?

« Le boucher de Raqqa » est l’organisateur présumé des attentats du 13 novembre. Cible de l’assaut et tué par le RAID à St Denis mercredi, Abdelhamid Abaaoud était un djihadiste belge de 28 ans, devenu un membre très actif de l’Etat islamique (EI) en Syrie. Depuis des années, ce terroriste est devenu l’ennemi numéro 1 de l’Europe. 

Abdelhamid Abaaoud ne pourra plus jamais rire ni narguer la police sur les vidéos de propagande de l’état islamique. Tué lors de l’assaut des forces de l’ordre jeudi, son corps criblée de balles a été formellement identifié après comparaison d’empreintes digitales. Mais qui était cet homme ?

Né en 1987 dans la commune bruxelloise de Molenbeek, en Belgique. Cette banlieue est très fréquentée par les islamistes radicalisés. Son profil apparaissait dans plusieurs dossiers d’attentats terroristes commis ou déjoués cette année par des francophones.

Originaire du Maroc, il se faisait aussi appeler sous le nom d’Abou Omar al-Baljiki. Selon le tabloïd belge La Dernière Heure, une ex-camarade de classe le décrivait comme un « petit con » qui harcelait ses condisciples et ses professeurs. Il aurait rejoint d’autres combattants belges, rassemblés dans une brigade d’élite de l’EI.

« Nous avions une belle vie, oui, même une vie fantastique ici. Abdelhamid n’était pas un enfant difficile et c’était devenu un bon commerçant. Mais tout à coup, il est parti pour la Syrie. Je me suis demandé tous les jours pour quelle raison il s’est radicalisé à ce point. Je n’ai jamais reçu de réponse », avait déclaré en janvier son père, Omar Abaaoud, à la Dernière Heure.

Il apparaît, fine barbe et bonnet de style afghan sur la tête, dans une vidéo de l’EI où il se vante de commettre des atrocités, s’adressant goguenard à la caméra au volant d’un véhicule qui tire des cadavres mutilés vers une fosse commune.

A regarder : https://www.youtube.com/watch?v=_tVIEWFq5DA

Abdelhamid Abaaoud était déjà considéré en Belgique comme le cerveau présumé des attaques déjouées en janvier dans la ville belge de Verviers. Le nom d’Abdelhamid Abaaoud était cité dans un dossier de braquage où apparaissait également Salah Abdeslam, suspect-clé toujours recherché dans les attaques de vendredi soir, selon des sources proches de l’enquête. Les liens entre les deux hommes et le profil d’Abaaoud conduisent les enquêteurs à étudier comme une «hypothèse sérieuse» le fait que ce dernier puisse être un «inspirateur» des attentats commis dans Paris et aux abords du Stade de France, selon ces sources.

A voir aussi : http://iejnews.com/en-direct-attentats-de-paris-un-hommage-national-aura-lieu-vendredi-27/

Olivia Dauré

Écrit par Oliviadaure