Quelle voie pour Christian Estrosi qui lance La France Audacieuse?

Christian Estrosi a annoncé ce matin la première réunion de son mouvement « La France Audacieuse ». Après le départ de Xavier Bertrand et la création du nouveau mouvement de Valérie Pécresse, quelle voie suivra le maire de Nice ? 

En cette fin d’année, la droite semble plus divisée que jamais. Au lendemain de la victoire de Laurent Wauquiez, c’était le départ de Xavier Bertrand qui avait secoué le mouvement Les Républicains. Intraitable sur l’élection du nouveau président, il n’a pas eu peur de taper sur son propre camp, estimant que la ligne suivie par Laurent Wauquiez ne correspondait pas à ses idéaux :« Je ne reconnais plus ma famille politique, donc j’ai décidé de la quitter « , avait-t-il annoncé sur France 2 il y a quelques jours. Il avait alors affirmé qu’il n’avait pas l’intention de rejoindre ou même de créer un parti politique.

A l’inverse, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France a décidé de ne pas quitter le parti mais de créer son propre mouvement « Libres ». Après avoir refusé le poste de présidente du Conseil National des Républicains proposé par Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse disait vouloir rester libre, et s’associer à Les Républicains. « Nous voulons ainsi nous ancrer dans notre famille politique, tout en ayant la possibilité d’avoir des adhérents qui ne soient pas forcément membres de LR »  a t-elle confié à Europe 1. Si elle ne soutient pas Laurent Wauquiez, elle souhaite affirmer sa voix dans les rangs de la droite.

La question du départ de Christian Estrosi est donc légitime. La création de nouveaux partis  » La France Audacieuse » a soulevé des interrogations. Interrogé par le Point, Le maire ( LR ) de Nice, se dit encore membre de Les Républicains. La réunion des 200 maires à Nice ce matin semble être un pas de plus vers la sortie :  » Cette réunion à Nice sera l’occasion du lancement d’une nouvelle étape qui nous amènera en janvier à nous structurer en vrai mouvement politique ». Il rappelle tout de même que son mouvement accepte la double appartenance.  Questionné sur un possible départ, il ajoute qu’il espère que sa vision puisse encore peser dans son parti : « Je ne souhaite pas abandonner ma famille politique pour peu qu’elle demeure fidèle à ses valeurs européennes, républicaines et humanistes. Pour moi, il y a des lignes rouges infranchissables. »

Le maire de Nice n’a donc pas annoncé de départ, pour peu que sa vision puisse s’intégrer à celle de Laurent Wauquiez. En attendant il clôturera à Nice le premier meeting de son nouveau mouvement.

Najeth Feredj

Écrit par IEJ3A