Cela devait bien arriver un jour. Kobe Bryant a annoncé qu’il prendra sa retraite dès la fin de saison. A 37 ans, le joueur des Los Angeles est considéré comme l’un des plus grands joueurs de basket de l’histoire.

Les hommages continus de pleuvoir. Lundi 30 novembre, Kobe Bryant a enfin annoncé qu’il ne refoulera pas les parquets la saison prochaine. Depuis, la NBA ne cesse de lui rendre hommage. L’illustre arrière des Los Angeles Lakers a marqué l’histoire de la ligue de basket nord-américaine et les mémoires. Joueur spectaculaire, le n°24 va manquer. Mais d’autres très grands joueur avant lui sont partis : Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson ou évidemment son grand modèle, Michael Jordan. Si « KAJ » sera toujours vu comme le meilleur scoreur de l’histoire, Magic comme l’artiste de la passe ou Jordan comme le plus grand joueur de tous les temps, comment pourrons-nous nous rappeler de Kobe Bryant ?

L’année dernière, le joueur né à Philadelphie, a enfin dépassé Michael Jordan aux nombres de points marqués en saison régulière. Kobe Bryant en avait fait un de ses grands objectifs. Il est désormais 3e au classement des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA. Scoreur toujours affamé, il a aussi réalisé la deuxième meilleure performance de l’histoire en collant 81 points aux Toronto Raptors le 22 janvier 2006. Seul Wilt Chamberlain a fait mieux avec 100 points. Mais c’était en 1962, une autre époque. En terme de performances individuelles, pas grand monde n’arrive à la hauteur de Kobe Bryant. Pourtant, l’arrière n’a gagné qu’un seul titre de MVP de la saison régulière alors que Michael Jordan en totalise six et LeBron James quatre. Le « Black Mamba » est également le joueur qui a manqué le plus de tirs dans toute l’histoire de la ligue, loin devant ses principaux concurrents.

A lire aussi : Le match à 81 points de Kobe Bryant

Collectivement, Kobe Bryant a aussi connu une carrière couronnée de succès. En 20 saisons, il a connu 14 fois les playoffs et sept fois les finales NBA. En 2000, 2001 et 2002, il remporte le titre dans l’ombre de Shaquille O’Neal mais en 2009 et en 2010, il est champion NBA et MVP des finales en survolant les derniers matchs de la saison (respectivement 32 points de moyenne puis 28). Avec cinq titres, il égale Magic Johnson sans pour autant atteindre Michael Jordan et Kareem Abdul-Jabbar. Les 13 titres de Bill Russell, joueur des années 50, semblent intouchables.

A lire aussi : Kobe Bryant entre dans l’histoire… des ratés

Individuellement, Kobe Bryant restera comme l’un des plus grands joueurs de tous les temps. Même s’il reste très décrié à cause de son déchet au tir et son coté individualiste.

Dorian Droulez & Jeffrey Bevilacqua

Écrit par Jeffreybevilacqua