Quand les politiques s’essaient à l’humour

Le jury du Prix « Press Club, Humour et Politique » 2017 a publié ce mardi 13 décembre sa première liste des meilleures phrases politiques de l’année 2016. Qui succèdera à Bruno Le Maire, le précédent lauréat ?

Vainqueur du Grand Prix Humour et Politique 2016 avec sa phrase : « Mon intelligence est un obstacle« , l’ex-candidat à la primaire de la droite Bruno Le Maire avait reçu son prix avec une bonne dose de second degré : « Je n’ai jamais dit : ‘mon intelligence est un obstacle’. J’ai dit : ‘mon corps de rêve, mes yeux bleus couleur méditerranée en colère, mon insondable modestie et mon intelligence sont un obstacle’« .

Présidé par l’ancien PDG de l’AFP Jean Milot, le Prix a sélectionné cinq « petites phrases » :

  • On retrouve tout d’abord Alain Juppé, qui, questionné sur la politique, ses goûts musicaux mais aussi la religion pour un documentaire diffusé le 3 octobre sur France 3, confie : « J’aime bien aller à la messe parce qu’au moins pendant une heure, personne ne vous emmerde.« 
  • François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, est bien placé avec sa phrase publiée dans Le Monde : « Juppé fera un très bon maire de Bordeaux« .
  • Interrogé sur la divulgation par François Hollande d’éléments pouvant relever du secret-défense dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme « Un président ne devrait pas dire ça », Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense, avait déclaré : « Je suis une tombe ; et quand on est une tombe, on l’est à vie.« 
  • Dans une interview pour le Parisien, Emmanuel Macron, désormais candidat à la présidentielle, décrivait le 24 septembre, des partis essoufflés : « Les deux grands partis, c’est l’amicale des boulistes. Mais sans l’amitié et sans les boules…« 
  • Le jury a aussi complété sa série de « hollanderies » avec une citation du président François Hollande, lors d’une interview pour L’Express le 19 septembre dernier : « Toutes les décisions que je prends, je les prends seul avec moi-même, dans un dialogue singulier.« 

Rendez-vous en mai et juin prochain pour les prochaines sélections de cette 15e édition du prix.

Aloïs Sarfati-Martin

 

 

 

 

 

Écrit par iejpedago