Quand Donald Trump popularise une « fausse Theresa May »

Le président américain pensait s’en prendre à la Première ministre britannique, mais s’est attaqué à une homonyme britannique.

« C’est incroyable de penser que l’homme le plus puissant du monde a réussi à appuyer sur le mauvais bouton », a confié Theresa Scrivener, dite « la fausse Theresa May ». Cette Britannique a été confondue sur Twitter avec la Première ministre par le président américain. Une erreur surprenante, qu’elle décrit comme une « incroyable » méprise.

Cette mascarade s’est déclenchée lorsque Donald Trump a tweeté : « @theresamay ne vous focalisez pas sur moi, focalisez-vous sur le terrorisme islamique radical destructeur à l’intérieur du Royaume-Uni ». Le président pensait alors interpeller Theresa May, qui avait qualifié d’« erreur » son retweet de vidéos du mouvement britannique d’extrême droite, Britain First :

Visant la Première ministre britannique, ce tweet a, en réalité, été adressé à la britannique Theresa Scrivener, une Anglaise de 41 ans vivant à Bognor, dans le sud de l’Angleterre. Cette dernière a confié, à une agence de presse britannique, attendre « des excuses » de la part de la Maison Blanche.

De 6 abonnés à des messages du monde entier 

Avec seulement 9 tweets et 6 abonnés sur son compte Twitter, Theresa Scrivener s’est inscrite en utilisant son deuxième prénom, « May ». A la suite de la méprise de Trump, elle reçoit beaucoup de messages, dont des excuses d’Américains pour leur président. Son nombre d’abonnés monte en flèche, passant de 6 à 1.319.

« C’était un peu irréel. J’ai fini par en rire, mais je ne pouvais plus quitter ma maison : j’étais inondée d’appels de la presse du monde entier », a-t-elle expliqué.

Après s’être rendu compte de son erreur, Donald Trump a immédiatement supprimé le fameux tweet et réécrit un nouveau tweet en interpellant cette fois le bon compte.

Ce n’est pas la première fois que le président américain s’emmêle les pinceaux sur Twitter. En janvier dernier, il pensait s’adresser à sa fille Ivanka, « @IvankaTrump est fantastique ». En réalité il adressait son tweet à une habitante de Brighton.

Marie Charpateau

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire