Procès Bonnemaison : le médecin une nouvelle fois acquitté ?

Cette affaire qui met en cause l’ancien urgentiste bayonnais, Nicolas Bonnemaison, dure depuis plus de deux semaines. Mais après les derniers témoignages, le verdict semble connu.

Angers_-_Palais_de_justice_(2)Le procès en appel de Nicolas Bonnemaison entame sa dernière journée, vendredi 23 octobre. L’intervention à la barre jeudi de l’expert psychiatre, Roland Coutanceau, devrait surement faire pencher la balance.

« Je ne vois pas, ni d’intention d’homicide, ni de mobile« , a-t-il déclaré, selon des propos relayés par Europe 1. Ce qui devrait une nouvelle l’acquitter. En 2014, à Pau, l’ancien urgentiste avait déjà été innocenté par la Cour d’assises.

Ce vendredi, à la Cour d’appel d’Angers, les jurés vont devoir définir précisément les intentions du docteur pour se prononcer. La frontière est infime, ce qui rend cette décision compliquée. L’enjeu de ces prochaines heures est d’évaluer s’il a mis fin à la vie de son patient pour le soulager, ce qui devrait entraîner une condamnation même symbolique.

Toutefois, s’ils concluent que l’homme a euthanasier sept patients en phase terminale pour abréger leurs souffrances, il n’y aurait d’autre option que de l’acquitter une nouvelle fois. Toute la journée, la Cour va écouter les plaidoiries et les réquisitions pour trancher sur cette affaire qui va continuer à diviser.

 

Anthony Rodrigues

 

Écrit par anthonyjohanna