Procès Bettencourt : Les moments forts

C’est la 12ème journée du procès Bettencourt qui se tient  au Palais de Justice deBordeaux. Le feuilleton de la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt n’est pas terminé. Dix personnes sont soupçonnés d’avoir profiter financièrement de la riche héritière. Que doit-on retenir de l’audience ?

Palais de Justice de Bordeaux

Palais de Justice de Bordeaux

Se faire des amis, « c’est pas cher »

D’après Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt,  où il demande à l’héritière de signer trois chèques : pour Eric Woerth, pour Nicolas Sarkozy et Valérie Pécresse d’une somme de 7 500 euros chacun (plafond maximal). Une signature qu’il saura négocier puisqu’il ajoute « En ce moment, il faut qu’on ait des amis, assure patrice de Maistre à sa patronne. Alors ça, c’est pour les soutenir. C’est pas cher, et ils apprécient ». Une phrase tiré d’un enregistrement prit par le majordome de Mme.Bettencourt.

« Quand on s’appelle Bettencourt, on n’aide pas avec une boîte de chocolat ! »

Pendant l’audition, le médecin et ami de Liliane Bettencourt, Gilles Brücker témoigne. Justifiant le lien affectif entre sa fille de 19 ans et Liliane Bettencourt, auquel le président n’hésite pas à user de son humour. Voici leur échange :

G.Brücker : « Mme. Bettencourt a voulu témoigner de sa générosité à ma fille »

Président :  » Combien, la générosité ? »

G.Brücker :  » 500 000 euros »

Président : « Ben oui, quand on s’appelle Bettencourt, on n’aide pas avec une boîte de chocolat! »

« Je vais demander à ce qu’on lui donne l’argent sans demander de reçu, comme ça, il n’y a pas de trace »

Le médecin accompagnait la famille Bettencourt aux Seychelles. Il a reçu une enveloppe de 55 000 euros. Une phrase prononcé par le gestionnaire de Mme.Bettencourt, Patrice de Maistre.

« Oui, madame Bettencourt m’a fait un don, mais c’était un tout petit montant, 20.000 euros. »

L’ancienne secrétaire de Liliane Bettencourt a déclarer au tribunal  » Il m’est arrivée de remplir des chèque pour à l’attention de François-Marie Banier (…) C’étaient des petits montants d’environs 50 000 à 60 000 euros.

De plus,  » madame Bettencourt m’a fait un don, mais c’était un tout petit montant, 20.000 euros. »

« Mais si ! Ils sont venus jouer chez vous ! »

Afin de lutter contre l’illettrisme, la femme d’affaire signe un chèque de 150 000 euros pour le quatuor Modigliani, mais dont elle n’a visiblement jamais entendue parler.

 

A lire aussi : Procès Bettencourt : Les déclarations déroutantes de Claire Thibout

Clélia Bourriot & Said Belhamsali

Écrit par saidclelia