Prison : La culture dernier rempart contre la radicalisation religieuse ?

La garde des Sceaux, Christiane Taubira prévoit la signature aujourd’hui d’une convention culturelle en association avec l’Institut du Monde Arabe (IMA). La lutte contre la radicalisation religieuse continue et le ministère de la Justice semble avoir trouvé son nouveau cheval de bataille : la culture. Un chapitre supplémentaire pour venir renforcer la réforme carcérale déjà à l’étude.

Les évènements de Janvier ont fait éclater au grand jour les failles du système carcéral Français. Souvent citée comme l’une des origines de radicalisation, la prison est la cible prioritaire du gouvernement dans sa lutte contre le terrorisme. La culture pourrait-elle permettre la fermeture du robinet de ces « usines à djihadistes » ?

On le sait, l’ignorance est un accélérateur d’extrémisme et ça, le ministère de la Justice l’a bien compris. Christiane Taubira et Jack Lang (président de l’IMA) discutent actuellement de ce projet qui prévoit un accès facilité à des contenus et évènements en rapport avec la civilisation du monde Arabe. Concrètement, un ensemble de mesures sont à l’étude. Parmis elles, on retient l’organisation de conférences, la mise à disposition d’ouvrages mais aussi l’organisation d’ateliers et d’expositions pédagogiques. L’objectif est de réconcilier les détenus avec un milieu culturel, facteur d’intégration sociale. Mais c’est aussi une forge de pensée indépendante, principal bouclier contre une rhétorique religieuse simpliste.

Outre un accès facilité au contenu culturel, la ministre de la Justice évoque également la mise en place de formations pour le personnel carcéral. Une formation déjà critiquée par certains qui lui reproche une volonté d’adapter le personnel aux prisonniers et non le contraire. Chistiane Taubira répond :  » Il ne s’agit pas d’empathie, mais de donner les meilleurs outils possibles aux agents pour qu’ils soient armés face aux situations ».

Une initiative du gouvernement à saluer car elle tend à renouer le dialogue avec ce milieu longtemps délaissé.

Si le sujet vous intéresse :

Djihadisme en prison : les imams de l’ombre 

Les prisons Françaises filière de recrutement des apprentis Djihadistes

Lucas Wybo

Écrit par lucaspaul