Prison ferme pour le snapchat du passeport de Messi

Le policier qui avait diffusé sur Snapchat une vidéo du passeport de Lionel Messi à l’aéroport de Dubaï, vient d’être condamné à un mois de prison.

Le passeport de l’attaquant du FC Barcelone s’est retrouvé le 27 décembre dernier sur Snapchat, le célèbre réseau social sur lequel vous pouvez poster une photo ou vidéo pendant quelques secondes avant que celle-ci disparaisse. D’après le Gulf News, lors de la venue de Lionel Messi à Dubaï pour recevoir son Global Soccer Award de meilleur joueur de l’année 2015, le policier avait souhaité prendre une photo avec lui.

Messi est à Dubaï, qu’est-ce que je devrais faire maintenant ?

Entouré de ses gardes du corps et « fatigué », le joueur du FC Barcelone ne s’est pas prêté au jeu du selfie. C’est à ce moment la que le fonctionnaire décide de photographier le passeport de Messi qui « trainait sur le bureau » avant de poster la photo sur « snap » avec le commentaire suivant : « Messi est à Dubaï, qu’est-ce que je devrais faire maintenant ? Brûler son passeport ou le laisser partir ? Hélas, je vais le laisser s’en aller ».

Le policier a plaidé coupable devant le tribunal correctionnel de Dubaï, avant de demander la clémence de la cour. On ne rigole pas avec Messi, ce n’était pas gagné. En fin d’année lors de faits, il risquait 6 mois de prison et la somme de 125 000 euros d’amende. Maintenant que le jugement est passé, le policier doit être soulagé. Pourtant condamné pour avoir « abusé du système de télécommunication » sa peine est plus légère que prévue.

Barbara Debout

Écrit par Barbara Debout