Primaire de droite : les grands oubliés du débat Fillon vs. Juppé

Fonctionnaires, extrême droite, Russie… Le dernier débat entre François Fillon et Alain Juppé a beaucoup tourné autour des grands thèmes habituels, oubliant une nouvelle fois certains  points essentiels.

En un peu moins de deux heures, les deux candidats des Républicains ont traité des sujets plus ou moins fâcheux, oubliant différents thèmes clés qu’il ne faudra pas oublier dans quelques mois pour l’élection présidentielle.

Premier thème phare évité par François Fillon et Alain Juppé : l’écologie. Pas un mot sur l’un des dossiers les plus important du moment, en particulier après l’implication de la France dans la COP 21… Sans véritables idées révolutionnaires dans leurs programmes respectifs, les finalistes de cette primaire de droite et du centre ont préféré esquiver un sujet qu’ils ne maîtrisent finalement peut-être pas suffisamment.

L’immigration semble être un sujet devenu tabou. Alors que François Fillon est accusé d’être proche de l’extrême-droite, il préfère ne pas s’avancer sur un sujet où il semble plus radical que son adversaire. Même si, comme souvent entre eux deux, les idées ne divergent pas énormément…

L’insécurité a aussi été un thème étonnamment oublié, en plein état d’urgence et après plusieurs attentats sur le sol français. Un sujet totalement passé à la trappe, comme si seuls le terrorisme ou les fichés S sont des sujets importants aux yeux des politiques.

Enfin, dernière oubliée de ce débat final : l’Europe. La politique européenne et les grandes décisions que devront prendre le futur président de la République n’ont pas été traités. Après le Brexit, on pourrait voir là une nouvelle volonté d’un pays européen de s’écarter des problèmes qui touchent l’Europe. Pourtant la France a toujours été l’un des principaux artisans de cette construction européenne. Mais cet « oubli » semble une nouvelle fois montrer une stratégie d’évitement des sujets polémiques et qui pourraient faire perdre des sympathisants à 48h des votes finaux.

Si le dernier débat n’aura finalement pas eu de grands remous, c’est aussi et surtout par la volonté de ne pas se mouiller en abordant des sujets, afin de ne pas faire fuir des adhérents juste avant le vote de dimanche.

Guillaume Lanchard

Écrit par Guillaume Lanchard