Pourquoi Francois Hollande ne sera plus président en 2017 ?

Il y a deux jours, mardi 8 mars, Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé qu’elle était candidate pour la primaire des Républicains en novembre prochain. Si à droite, les élections de 2017 se profilent, à gauche cela semble être plus compliqué. Entre mauvaise gestion de la communication et promesses non tenues, François Hollande est de plus en plus mis à mal pour un second mandat. 

 

  •  Problèmes de communication :

Francois Hollande enchaine les couacs de communication depuis le début de son mandat. En janvier 2014, le président apparaissait en une du magazine Closer. Commençait alors la folle histoire « people » du chef de l’État. Les foules se passionnant pour ses romances, non plus pour son véritable titre. Le gouvernement peine à rétablir un certain prestige à celui qui fit la une, chevauchant son scooter pour rejoindre sa belle.

Quelques mois après, en décembre de la même année, nouvelle erreur de communication : une photographie de la visite officielle du Président au Kazakhstan circule. Affublé d’une chapka, le président prend à nouveau un coup dans l’aile. S’il réussit une bonne communication suite aux attentats de l’année 2015, le chef de l’Etat échoue à nouveau en début d’année 2016.

Son gouvernement, au travers du Ministère du Travail notamment, commet une bourde qui sera difficile à rattraper : la Loi Travail. Critiquée vivement de toutes part, cette loi viendra à être moquée jusque sur les réseaux sociaux. Avec le compte twitter @LoiTravail , si le gouvernement avait tenté un bon coup de com’, il n’en reste pas moins un échec, surtout auprès des jeunes , tant le compte est raillé dans la twittosphère.

 

  • Des promesses non tenues

Le chômage : bête noire de tout Président, Francois Hollande en avait fait sa promesse phare. Il souhaitait inverser la courbe d’ici la rentrée 2013. Promesse non tenue, et loin de l’être. Mois après mois, cette promesse est démentie, ajoutant un poids de plus contre sa réélection.

« Moi Président, les ministres ne pourraient pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local » Francois Hollande, lors du débat de l’entre-deux tours: #JeanYvesleDrian.

 

Pour toutes ses raisons, et encore bien d’autres, la gauche peut d’ores et déjà dire adieu à François Hollande pour 2017.

Marie Broyer

 

 

Écrit par Marie Broyer