Hérvé Levifve, conseiller à au maire adjoint, chargé des transports

Hervé Levifve, conseiller au maire adjoint Christophe Najodovski, chargé des transports,  (@AuriaBoukar)

Le Conseil de Paris a récemment adopté un plan d’action pour lutter contre la pollution. Paris anticipe le projet de loi de la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal sur la transition énergétique. Progressivement, les véhicules les plus polluants ne circuleront plus dans la capitale.

Paris a décidé de s’attaquer au problème de la pollution avec la mise en place de règles restrictives. Dès le 1er juillet 2015, les poids lourds antérieurs à 2001 ne pourront plus circuler à Paris. Cette interdiction sera étendue ensuite dès juillet 2016 à tous les véhicules âgés de plus de 19 ans et d’ici 2020, les voitures diesel d’avant 2011 seront concernés.

Des aides sont prévues pour les Parisiens

Des mesures d’accompagnement sont prévues par la mairie de Paris. Les Parisiens qui renoncent à un véhicule d’avant 2001 recevront jusqu’à 400 euros pour l’achat d’un vélo électrique. Ils profiteront également d’avantages pour l’abonnement au service de voitures et de vélos en libre-service

-50% sur l’abonnement d’un an à Autolib+un an d’abonnement aux transports en commun+un an de Vélib’ gratuit.

Les professionnels obligés d’utiliser une voiture au quotidien seront également aidés, explique Hervé Levifve, conseiller du maire adjoint chargé transports à Paris.

« On va créer une ségrégation spatiale entre Paris et sa périphérie »

Olivier Faure, député PS de Seine-et-Marne, déclare sur le site de Francetvinfo que les dispositions risquent de créer une fracture entre la capitale et sa banlieue. Ainsi, les personnes modestes n’ayant pas les moyens d’acheter un véhicule récent et vivant en banlieue ne pourront pas circuler dans la capitale. Mais Paris souhaite intégrer avec les départements de la petite couronne à ce projet anti-pollution.

Ce plan est donc loin de faire l’unanimité. D’autant qu’il faudra attendre quelques années pour évaluer l’efficacité de ces mesures sur la qualité de l’air.

Auria Boukar

A lire les autres articles du dossier :

Paris s’asphyxie

La mauvaise qualité de l’air a un coût

Pollution : les bons réflexes

La pédale verte

Paris, un siècle de gris

 

 

Écrit par solit