Paris prêt pour les Jeux Olympiques 2024

Le dossier de candidature de Paris 2024 a été remis mercredi au Comité International Olympique. Présentation des lieux choisis pour accueillir les épreuves Olympiques.

Tony Estanguet, coprésident du comité de candidature, avait prévenu: les JO dépasseront le périphérique. Promesse tenue, des sites olympiques se tiendront dans le 77, le 93, le 92 et le 78. On pourrait donc appeler ces JO non plus Paris 2024 mais Ile-de-France 2024.

Le centre névralgique des JO, le village des athlètes sera situé au Bourget dans la cité du cinéma de Luc Besson. La Seine-Saint-Denis accueillera donc de nombreuses épreuves.

Paris coeur des JO, la Seine-Saint-Denis ses poumons

Outre le village des athlètes, on retrouvera dans ce département les épreuves d’athlétisme dans son Stade de France à Saint-Denis mais aussi la natation dans une toute nouvelle piscine, seule édifice construit spécialement pour les Jeux. D’autre part les épreuves de badminton, tir, volley-ball, tir et enfin le village des médias y seront implantés.

 

Les monuments à l’heure du sport

Pour obtenir les Jeux, la candidature compte s’appuyer sur les monuments de la ville de Paris. Triathlon et Beach-Volley au pied de la Tour Eiffel, escrime et Taekwendo au Grand Palais ou encore tir à l’arc aux Invalides. Les enceintes sportives emblématiques de la Capitale telles que Rolland Garros, le Parc des Princes seront aussi utilisés. L’épreuve de cyclisme suivra le tracé du glorieux Tour de France en arrivant sur les Champs-Elysées. L’Accord Hotel Arena de Bercy accueillera le judo, le basket et la lutte tandis que les tournois de hand et de tennis de table auront lieu au Parc des expositions de Versailles.

Le début de l’attente 

Le reste de la France sera aussi concerné puisque Marseille accueillera les épreuves de voile et les stades de Lyon, Nantes, Lille, Bordeaux, Saint-Etienne, Toulouse et Nice accueilleront les matchs du tournoi de football.

Hier a marqué le début de la campagne pour l’obtention des Jeux Olympiques. Les concurrents de Paris seront Budapest, Rome et Los Angeles. La candidature américaine semble la plus dangereuse pour Paris. Il va falloir convaincre le CIO que Paris mérite les Jeux. Réponse le 11 septembre 2017.

Amaury Bachelier et Luc Rasamimanana

Écrit par Amaury Bachelier