Paris : Les quatre premiers arrondissements ne feront qu’un

Dans une démarche de simplification, le Conseil de Paris a voté la fusion des quatre premiers arrondissements de la capitale. Une mesure voulue par Anne Hidalgo mais contestée par la droite.

Mesure phare du projet de loi d’Anne Hidalgo sur la réforme du statut de Paris, la fusion des quatre premiers arrondissements est en marche. Votée par l’Assemblée le mercredi 14 décembre au soir, le texte prévoit de lier les Ier, IIe, IIIe et IVe arrondissements de la capitale avec un seul maire élu. Le projet avait pourtant été largement contesté par les élus Les Républicains. Nathalie Kosciusko-Morizet avait en effet affirmé que cette mesure vise à offrir une « circonscription sur mesure » à la maire et à « transformer le centre de la capitale en forteresse du socialisme municipal ».
D’autres représentants de la droite sont également montés au créneau. Pierre Lellouche estime ainsi que cette opération a pour but de « modifier les bases politiques », tandis que Bernard Debré la qualifie de « manigance » de la part de la Maire de Paris.

Pourtant, selon la principale intéressée, cette fusion aurait simplement pour but de corriger les écarts de représentativité des conseillers de Paris et de réaliser des économies sur le long terme. La député PS Sandrine Mazetier affirme quant à elle que cette nouvelle mesure ne pourrait qu’être bénéfique pour les habitants des quatre arrondissements concernés, puisqu’ils bénéficieraient alors de « plus de services » au plus près de chez eux.
Côté pratique, pas de véritable changement puisque le code postal des arrondissements d’origine restera le même. Les Parisiens peuvent donc se rassurer.

Marie Lizak

Écrit par iejpedago