Paris 2024 : l’Assemblée lance les Jeux

Le Palais Bourbon où se réunissent les député de l’Assemblée Nationale. (crédit photo : flickr/
Funky Tee)

Les députés, presque dans leur ensemble, ont validé mercredi le texte qui transcrit les engagements pris par la ville de Paris envers le CIO pour les Jeux olympiques 2024.

La France veut faire des Jeux olympiques 2024 un succès. Et pour y parvenir, l’union sacrée est prônée. Mercredi, l’Assemblée Nationale a «largement» approuvé le projet de loi olympique. Tous les députés, à l’exception des Insoumis ont soutenu le texte, qui prône les engagements pris par la ville à l’égard du Comité olympique.

Le CIO, qui financera les Jeux à hauteur de 1,4 milliards d’euros, soit plus du tiers du budget final de l’organisation (3,8 milliards) aura le droit à certains passe-droits, comme la modification des règles d’urbanisme et une campagne publicitaire particulièrement forte.

La publicité, même sur les monuments historiques

Conscient des enjeux que présente une telle compétition, qui dépasse le seul aspect sportif, les députés ont débattu de la possibilité de garnir d’emblèmes olympiques (logos …) les sites «classés ou monuments historiques» dès la prochaine promulgation de la loi et ce jusqu’en juin 2024. De même, les discussions ont mené à un accord portant sur l’autorisation exceptionnelle pour les partenaires du CIO , et de Paris 2024, de diffuser des publicités sur les sites accueillant des compétitions et les monuments historiques (dans un périmètre maximum de 500 mètres).

Mais, avant de se projeter, la loi devra être acceptée par le Sénat en février, pour être éventuellement promulguée et adoptée avant la fin du premier trimestre de 2018.

Tout savoir sur Paris 2024

Alexis Goudlijian

Edité par Maël Chaumier

Iconographie par Hippolyte Corneille

Écrit par IEJ3B