Condamné en 2014  pour l’homicide involontaire de sa petite-amie, le sportif Sud-Africain a été libéré lundi 19 octobre. Il est assigné à résidence par les autorités. Un nouveau rebondissement dans cette affaire qui défraie la chronique depuis deux ans et demi.

 

Cette décision ravie la famille d’Oscar Pistorius comme l’a fait savoir la porte-parole de la famille, Anneliese Burgess. A l’inverse, l’opinion publique Sud-Africaine dénonce la libération du sportif, et les « choquants privilèges des riches ». En effet, le champion handisport avait été condamné pour cinq ans de détention, il n’a fait qu’un cinquième de sa peine.

L’histoire de Pistorius commence par un conte de fée. Amputé des deux pieds à onze mois, il devient une star mondiale de la course handisport en arrivant même à s’aligner sur les temps des coureurs valides. Adulé en Afrique du Sud, il s’affiche alors volontiers aux côtés de mannequins et de célébrités. C’est ainsi qu’il rencontre celle qui deviendra sa petite-amie et plus tard sa victime : Reeva Steenkamp.

Source : Wikimédia

Source : Wikimédia

 

A lire aussi sur le Point.fr : Dates-clés de l’affaire Pistorius.

L’idylle tourne au cauchemar quand, le 14 février 2013, le champion paralympique est arrêté dans sa résidence de Pretoria après la découverte du corps sans vie de sa petite-amie. Oscar Pistorius avoue être l’auteur des  quatre coups de feu qui l’ont tué et se justifie en disant avoir cru à un cambriolage. Il est alors inculpé pour meurtre et incarcéré.

S’en suit alors un procès fleuve durant lequel l’accusation et la défense se renvoient la balle entre meurtre et homicide involontaire. Finalement la justice tranche : il est condamnée pour homicide involontaire, un verdict jugé choquant et trop léger par le parquet qui annonce son intention de faire appel.

Le 17 aout 2015, le parquet Sud-Africain annonce formellement sa décision de porter le procès en appel jugeant que Pistorius aurait du être condamné pour meurtre. Le procès se déroulera le 3 novembre prochain.

Reste à attendre le procès en appel qui aura lieu le mois prochain. Oscar Pistorius à encore le risque de retourner derrière les barreaux.

 

A lire aussi sur IEJ NEWS : Cinq ans de prison pour Pistorius

 

 

Ariane Cairoli

Écrit par arianec