Oregon : Pourquoi la police a tiré ?

Six des militants anti-fédéraux qui occupent le parc de l’Oregon depuis trois semaines ont été arrêtés hier en fin d’après-midi. L’un d’entre eux, LaVoy FInicum a été tuée dans un échange de tirs avec la police.

« Mardi vers 16 h 25 (00 h 25 GMT) la police fédérale et la police de l’État d’Oregon [ouest des États-Unis, ndlr] ont lancé une opération pour arrêter certains individus liés à l’occupation armée du parc national Malheur« , selon le communiqué des forces de l’ordre.

L’incident a eu lieu lors de l’arrestation de deux voitures transportant des manifestants lors d’un contrôle routier d’après la chaine d’information CNN.

Les manifestants ont obtempéré et se sont rendus, mais deux d’entre eux, Ryan Bundy et LaVoy FInicum ont refusé.

Selon CNN, des tirs sont partis sans qu’il soit clair qui des policiers ou des militants ont dégainé en premier.

Le 2 janvier l’occupation du parc Malheur, dans une région rurale d’Oregon, a débuté suite à une manifestation de soutien à deux éleveurs locaux condamnés à de la prison pour avoir mis feu à des terres fédérales.

Le mouvement anti-autorités fédérales comptait une dizaine de personnes, dont des éleveurs et d’anciens militaires demandant que les terres fédérales soient « rendues au peuple ».

Ces deux éleveurs, Dwight Hammond et son fils Stephen, se sont désolidarisés de l’occupation du parc Malheur après s’être rendus dans l’établissement carcéral où ils purgent depuis leur peine.

 

La police locale et le FBI ont longtemps pensé que le mouvement allait s’épuisé mais les occupants n’ont donné aucun signe de vouloir quitter « pacifiquement » le parc.

Il est temps d’arreter cette folie avait écrit le juge du comté de Harney Steve Grastt dans un communiqué vendredi.

À lire également : Oregon : la police déloge des militants armés retranchés dans un parc 

Écrit par Mahmoud Mebarek