Opération séduction à Paris pour Alexis Tsipras

Le Premier ministre Alexis Tsipras est en visite à Paris aujourd’hui pour convaincre ses créanciers du bien fondé de son programme. Une visite essentielle pour la poursuite de son programme. 

Quelques semaines après son élection, les Grecs attendent beaucoup du gouvernement d’Alexis Tsipras. Le nouveau premier ministre se rend aujourd’hui à Paris. Objectif : convaincre le chef de l’OCDE, Angel Gurria, que son programme de réforme tient la route. Cette étape est la seconde d’un nouveau marathon pour le nouveau chef de la majorité. Hier, c’est devant des représentants du Fonds monétaire européen (FMI), du Mecanisme européen de stabilité (MES), de la Banque centrale européenne et de l’Union Européenne que s’est exprimé le natif d’Athènes à Bruxelles.

 

Obligation de réussite pour le gouvernement grec puisque ces rendez-vous ont pour but de convaincre les créanciers. Ces derniers ont promis de verser 7,2 milliards d’euros dans le cadre de la prolongation du programme d’aide une fois qu’ils seront satisfaits.  Problème, rien ne sera versé avant avril et la Grèce fait face à de lourdes échéances dès le mois de mars. Pour anticiper ces difficultés, 1,3 milliards en bons du Trésor ont été levés par Athènes, à un taux assez élevé. La situation s’aggrave et Alexis Tsipras n’a pas encore pu mettre en œuvre une seule réforme significative. Une urgence qui continue d’inquiéter l’économiste Stam Parisis sur France Inter:

Syriza va donc devoir convaincre très rapidement car s’ils venaient à échouer, beaucoup redoutent l’arrivée des néo-nazis d’Aube Dorée au pouvoir.

Anthony Audureau

Écrit par theoanthony