Hier soir marseillais et bordelais ont fait match nul 0-0 au terme d’un très mauvais match. Le spectacle était plus présent en tribune que sur le terrain où les supporters n’ont cessés de manifester leur mécontentement auprès de la directions. L’atmosphère en fin de match très pesante à nécessité l’intervention des CRS.

Quinze ans que les supporters n’avais pas connu telle humiliation, quinze ans que l’OM ne comptait pas un total de point si faible à ce stade du championnat .
Il n’en fallait pas plus pour embraser les virages marseillais déjà en ébullitions au vu du match soporifique auquel ils ont assistés .

La colère des supporters est montée crescendo au fil de la rencontre .
Au moment de pénétré sur la pelouse pour l’échauffement , les joueurs marseillais ont été accueillis sous la bronca du vélodrome : bienvenue.

Les supporters phocéens ont ensuite pu présenter leur propre édito à travers une dizaine de banderoles déroulées tour à tour dans les virages avec pour juge d’un soir quelques millions de téléspectateurs.
L’essentiel des messages et des chants, visaient sans ambiguïté ni précaution de langage le président marseillais Vincent Labrune, sommé de démissionner, purement et simplement, mais également Margarita Louis Dreyfus , propriétaire du club , qui a eu le droit a quelques messages sexistes plutôt douteux.

Point d’orgue de cette soirée, les spectateurs ont fait défiler des pancartes sur lesquelles étaient dessinées des chèvres, sur la musique de Benny Hill…le vélodrome prenant ainsi des air de cirque.


Le scenario du match n’aidant pas à calmer les supporters, les forces de l’ordre ont dû intervenir aux pieds des virages dans le temps additionnel pour prévenir une potentielle invasion de la pelouse.

Cinq personnes ont été interpellées pour des lancers de fumigènes ou de projectiles. Environ 200 supporteurs massés devant l’entrée principale après le match ont été chargés par les CRS.  les joueurs de l’OM ont été confinés à l’intérieur du Vélodrome par mesure de sécurité, avant de pouvoir partir, sous escorte, à 00h10.
Le réveil s’annonce dur ce matin à la commanderie où la séance d’entrainement risque d’être agitée …

Écrit par Benjamin Abbou