Un score nul et vierge 0-0 c’est le résultat du dernier match de la 33ème journée de ligue 1 au Vélodrome qui n’aura laisser aucune certitude d’un coté comme de l’autre. Si ce n’est que ni l’Olympique de Marseille ni les Girondins de Bordeaux ne voulaient jouer au football.Une équipe de Marseille totalement désabusée qui n’alignent pas une seule bonne passe, par manque de technique..? ou simplement par manque d’envie.

211 jours sans victoire au Vélodrome

C’est donc la plus mauvaise série de son histoire pour l’Olympique de Marseille. Il faut remonter au 13 Septembre 2015 soit 211 jours pour retrouver une victoire de l’OM en Ligue 1 au Vélodrome, une éternité pour ses supporters. Cette saison c’est 8 victoires, 16 matchs nul et 9 défaites en Ligue 1 soit le rythme d’une équipe qui ne joue rien d’autre que le milieu de tableau. Aujourd’hui plus qu’hier c’est peut être ça, l’OM.(expliquer)
Les Bordelais quant à eux pouvaient venir en espérant faire mieux que le match nul. Les girondins auraient du, ils auraient même pu à l’instar des frappes de Ounas et Poko qui s’écrasaient sur les montants à la 42ème et 60ème. Reposant presque tous leurs espoirs sur le jeune Ounas, chez qui il est aisé de déceler des qualités supérieurs à la moyenne des joueurs de son age (19ans) et qui pourtant n’en est qu’à sa première année de Ligue 1. Ce dernier aura été le plus motivé comme le montre sa chevauchée entre 4 joueurs marseillais à 5min de la mi-temps. Mais, son manque de maturité sans doute lui aura fait choisir la frappe plutôt que la passe pour son attaquant Crivelli totalement seul.

Marseille à 6 points de la relégation

C’était déjà une rencontre tendue avant même de la commencer, le 13ème de ligue 1 se déplaçait sur la pelouse du 14ème. Force est de constater qu’aucune des deux équipes n’était venu pour prendre les 3 points dans un match pourtant capital. Une équipe de Marseille qui n’a plus que 6 points d’avance sur le Gazelec Ajaccio premier relégable. La fin de saison s’annonce donc bouillante pour les vainqueurs de la Ligue 1 2010/2011.

Crédit : AFP

Crédit : AFP

Écrit par Michaël Barlerin