Oliver Stone, un homme engagé

Oliver Stone est un réalisateur engagé. Il n’a cessé tout au long de sa carrière de disséquer les Etats-Unis dans son intimité. Son dernier film, « Snowden », sorti le 1er novembre, n’échappe pas à la règle.

Entre un père américain et une mère française, Oliver Stone voyage tout au long de sa jeunesse. Il finit par troquer sa liberté pour s’engager dans l’armée américaine et part pour le Vietnam. Il rentre décoré de l’Etoile de Bronze et de la Purple Heart. Mais à l’intérieur, c’est un homme imprégné par la terreur. Il reste frappé par l’horreur des combats. Sa période de soldat le marque à jamais et se ressent dans ses réalisations. Son orientation politique et artistique en dépend. A l’image de « Platoon » en 1986, un script « dur et déprimant » lui disait on. Inspiré de la vie d’Oliver Stone, ce film se déroule pendant la guerre du Vietnam. Ce contexte deviendra le thème principal de la trilogie. Le film est suivi de « Né un 4 juillet », sorti en 1990 et « Entre Ciel et Terre », en 1994. Outre son histoire, il traite de sujet qui le touche profondément. On ne doute pas de la sincérité de son engagement. Il y met toutes ses tripes. « Salvador », sorti en 1986, dénonçait la complicité des Etats-Unis avec les dictatures d’Amérique du sud. Oliver Stone s’exprimait à travers le personnage de James Woods qui s’oppose aux tortures dont il est témoin. Producteur mais aussi acteur, Oliver Stone comptabilise aujourd’hui 13 prix et 39 nominations dans les festivals.

Bande annonce de « Snowden »

Alizée LANZARINI

Écrit par Alizee Lanzarini