Obama, première visite dans une mosquée

Pour la première fois en 7 ans de mandat, le président américain s’est rendu dans une mosquée aux Etats-Unis. Barack Obama s’est attaché à dénoncer le discours de certains hommes politiques à l’encontre de la religion musulmane. 

Mercredi, le président américain, s’est rendu dans une mosquée de Baltimore, dans le Maryland. Une première depuis son arrivée à la maison blanche en 2009. A neuf mois du scrutin qui désignera son successeur, Barack Obama cherche à marquer les esprits. Une visite avec un objectif, celui de condamner avec insistance les propos tenus par certains candidats républicains aux élections présidentielles.

« Depuis le 11-Septembre, mais plus récemment depuis les attentats de Paris et San Bernardino, vous avez vu des gens faire des amalgames entre les actes horribles de terrorisme et une religion dans son ensemble » a ainsi déclaré le président américain.

« Récemment nous avons entendu une rhétorique inexcusable contre les musulmans américains, des propos qui n’ont pas leur place dans notre pays. Il n’est ainsi pas surprenant que le harcèlement et les menaces contre les musulmans américains aient augmenté », a-t-il poursuivi.

Un discours faisant allusion aux propos des deux candidats républicains Donald Trump et Ben Carson. On rappelle qu’ils avaient tous deux affirmé en novembre dernier avoir vu des images de musulmans célébrant les attentats du 11 septembre 2001 à New-York. Ben Carson avait déjà fait parler de lui fin 2015, en déclarant qu’aucun musulman ne devrait avoir le droit de devenir président. Donald Trump quand lui ne cesse de faire parler de lui ces derniers mois, allant même jusqu’à demander d’interdire temporairement aux Musulmans l’entrée aux Etats-Unis. Des propos déjà condamnés par le président américain.

Une visite qui restera un symbole fort pour le peuple américain. On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec son prédécesseur, George W.Bush qui s’était rendu six jours après les attentats du 11 septembre 2001 dans une mosquée à Washington. L’ancien président avait alors déclaré

« L’islam c’est la paix ». (Georges W.Bush) 

Une phrase encrée dans l’histoire américaine, affirmant comme l’a fait Barack Obama hier, que le terrorisme n’avait et n’a encore aujourd’hui aucun lien avec la religion musulmane.

 

 

Emma Iannetta

Écrit par Emma Iannetta