Nouveau bain de sang au Pakistan

Mercredi, l’assaut d’une université de Charsadda, au Nord-Ouest du Pakistan, aurait fait une vingtaine de morts. Une attaque qui rappelle l’attentat le plus meurtrier jamais perpétré au Pakistan, faisant il y a un peu plus d’un an 150 victimes dans une école à Peshawar.  On parle actuellement de 21 morts mais le bilan pourrait bien s’alourdir. 

Pour Fazal Raheem Marwat, la nouvelle est peut être plus terrible encore que pour quiconque: des hommes armés, se réclamant du groupe Taliban Tehreek-e-Taliban Pakistan ont pris d’assaut l’université Bacha Khan de Charsadda, dont il est le vice-président. L’attaque a débuté sur les coups de 6 heures, heure française. Le funèbre bilan fait d’ores et déjà état d’au moins 21 morts, et devrait s’alourdir dans les heures à venir. D’après l’Express, un étudiant rescapé aurait ainsi vu une cinquantaine de ses camarades inertes.

« Nos quatre kamikazes ont mené l’attaque contre l’université de Bacha Khan aujourd’hui », a déclaré par téléphone à l’AFP un représentant des Talibans, Umar Mansoor. « Cette attaque a été lancée en représailles à l’opération Zarb-e-Azb ». Une opération anti-terroriste menée par l’armée dans les zones frontalières avec l’Afghanistan. « La sécurité de l’université avait été renforcée bien qu’aucune menace n’a été formulée contre elle » précise Fazal Raheem Marwat.

Mercredi matin, vers 8h30 , les forces de l’ordre Pakistanaise ont annoncé avoir mis fin à l’attaque. L’armée cherche toutefois d’éventuels assaillants qui pourraient être retranchés dans l’université.  D’après Le Monde, le groupe armé a profité du brouillard pour pénétrer discrètement dans l’établissement et a ouvert le feu sur les professeurs et les élèves dans les couloirs et les dortoirs. Deux explosions auraient également retentis.

A lire aussi: Coalition antiterroriste: le Pakistan enrôlé malgré lui par l’Arabie Saoudite.

Guillaume Laguinier

Écrit par noyaudur