Non, les musulmans n’ont pas le monopole du terrorisme

Quelques semaines après les attentats qui ont secoué la France, il semble admis que la majorité sont commis par des musulmans radicaux. Vraiment ?

« Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans ». Voilà une idée de plus en plus reçue par la population, et appuyée par les médias et journalistes. Les musulmans seraient responsables de la majorité des attentats commis sur le sol français, et en Occident. Que ce soit Philippe Tesson sur Europe 1, ou encore Fox News aux Etats-Unis, l’idée d’un terrorisme uniquement musulman est véhiculée en masse.

La vérité est toute autre. Relayé dans un article du Daily Beast, Europol (office de police criminelle intergouvernemental de l’Union Européenne) a publié des chiffres qui sont en totale contradiction avec les clichés cités plus haut. Sur le continent européen, 152 attaques terroristes ont été recensées en 2013. Seules deux proviennent de « motifs religieux » contre 84 pour des croyances nationalistes ou séparatistes. Principal mouvement dans le viseur des autorités, le Front de libération nationale corse s’est officiellement démilitarisé en 2014, quelques mois après un double attentat visant des gendarmeries.

Une du Time à propos des massacres commis par les bouddhistes en Birmanie ©Time

Une du Time à propos des massacres commis par les bouddhistes en Birmanie ©Time

Anders Breivik a tué 77 personnes au nom du "nationalisme blanc" ©RoadRover123

Anders Breivik a tué 77 personnes au nom du « nationalisme blanc » ©RoadRover123

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Europol livre donc un constat sans appel : moins de 2% des attentats commis le sont par des musulmans. Et si la question « pourquoi n’existe-t-il pas de terrorisme chrétiens, juifs ou encore bouddhistes ? » n’oubliez pas la tuerie de Breivik en Norvège ou encore que des moines bouddhistes ont tué des musulmans birmans. Loin de vouloir graduer la gravité des attentats, Europol nous montre encore une fois, que la relation entre les médias et amalgames est plus proche que l’on croit.

Anthony Audureau

Écrit par theoanthony