Noël : repas classique, boissons explosives

Dinde aux marrons, coquilles Saint Jacques, saumon fumé… Ces aliments sont les stars du réveillon de Noël. C’est une tradition de voir sur nos tables ces produits phares, et chaque année, on se demande comment innover, sans se séparer des fondamentaux. A défaut de pourvoir changer de recette, on peut varier son repas avec des boissons originales, à condition de ne pas dénaturer les aliments classiques.

Pimenter l’entrée

Pour les fans inconditionnels des fruits de mer, le Chef Bernard, a créé un cocktail piquant pour révéler le goût du saumon fumé. Grâce à l’alliance unique du piment et du gin, soulignée par l’acidité du citron vert, le goût est révélé et magnifié.

Crédit : Myriam Raïs

Les huîtres aussi sont sur toutes les tables à Noël. Leur goût iodé et acidulé séduit les plus fins gastronomes, et rebute les plus sensibles par leur texture particulière. Pour accentuer la fraicheur de l’huître, et mélanger son assaisonnement salé, et créer un mélange unique, ou pour adoucir le goût prononcé du sel marin, le chef a mis au point un cocktail réconfortant à base de pommes, de sangria et de citron. Un mélange susceptible de plaire à un plus grand nombre.

Crédit : Myriam Raïs

Un plat inédit

Le plaisir d’une dinde rôtie au four, l’odeur des marrons chauds… Tous les sens sont en ébullition à l’approche de noël. Les cuisines du monde entier frémissent d’odeurs chaudes et réconfortantes, un climat idéal pour accueillir ses convives pour le réveillon. Pour les plus téméraires, le Chef Bernard, vous propose une alternative pour cuisiner en toute simplicité.

Boeuf Rossini, framboises, et violette – Le Bellini 28 rue Le Sueur 75116 Paris –  Crédit : Myriam Raïs

Dans sa recette revisitée du tournedox Rossini, Bernard ajoute des pépites de framboises et des fleurs de violette dans la sauce au foie frais. Une note de fraîcheur qui emballe les papilles de tous les gourmets.

En accompagnement de la viande rouge, pour changer du traditionnel vin rouge, on peux servir de cocktails de Noël, Bernard a imaginé un cocktail à base d’orange, un arôme qui relève toute la douceur du foie gras, et de champagne avec une touche de poivre, pour créer un festival de saveur avec la viande de bœuf, servie saignante ou à point.

Crédit : Myriam Raïs

Une touche d’originalité pour le dessert

A l’approche du réveillon de Noël, les pâtissiers regorgent d’imagination pour créer des bûches spectaculaires. Malgré le large choix présent dans les vitrines, c’est chaque année la bûche au chocolat qui obtient les faveurs des Français. Souvent accompagnée d’un vin blanc moelleux ou d’un champagne, la saveur de la bûche a chaque année un goût de déjà vu. Afin de révéler toutes les saveurs chaudes et intenses du chocolat, le Chef Bernard a élaboré un cocktail unique aux faux airs de fleur de houx, et au goût fruité. Le Cramberry Mojito, est un subtil mélange de menthe fraîche, groseilles, cramberry, citron vert et rhum blanc. Une manière festive de finir son repas sur une note de fraîcheur et de plaisir.

Crédit : Myriam Raïs

 

Myriam Raïs

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire