Au lendemain de la présentation de la dernière console Nintendo Switch, les actionnaires se montrent réticents. Ce vendredi matin, l’action du groupe japonais chutait à la Bourse de Tokyo.

Nintendo a présenté jeudi sa nouvelle console Switch, permettant de jouer aussi bien chez soi qu’à l’extérieur, mais les investisseurs ont été déçus. En effet, ces derniers anticipaient une console plus innovante capable de séduire tout le monde. Ce vendredi 21 octobre au matin, l’action du groupe chutait à la bourse de Tokyo. Le titre tombant à 25.560 yens (environ 226 euros), perdant environ 5%.

Nintendo souffre de la concurrence des smartphones depuis plusieurs années, rappelle Les Echos. La console hybride, qui doit être commercialisée à partir de mars 2017, permet de jouer sur sa télévision dans son canapé, comme dans un parc avec des contrôleurs sur le côté de l’écran, ou dans l’avion avec une mini-manette.

Pourtant, ce concept, qui ressemble vaguement à la Wii U, n’a pas l’air de plaire aux actionnaires. En cause, aucune concurrence direct avec la Playstation 4 de Sony, leader du marché. La Switch serait plutôt une console qui se place entre la PS4 et le smartphone (où Nintendo commence à être très présent avec « Pokémon Go »).

Une présentation diffusée sur internet a permis d’apercevoir des jeux disponibles avec cette dernière console. Les fans des séries célèbres du groupe japonais seront ravis, puisqu’on retrouve « The Legend of Zelda : Breath of Fire », « Super Mario », « Mario Kart » ou encore « Splatoon ». Et bientôt « Pokémon » ?

Estelle Priam

Écrit par Estelle Priam