Nicolas Sarkozy : « Même Pablo Escobar n’a pas été écouté… »
Vision for the G20: Nicolas Sarkozy, Klaus Schwab

N.Sarkozy ne comprend pas pourquoi son nom est cité dans l’affaire Air Cocaïne. Source : wikimedia commons

Dans une interview donnée au Parisien, Nicolas Sarkozy se défend face au « traitement » qui lui est réservé dans l’affaire Air Cocaïne. Il veut savoir « au nom de quoi » il a été mis sous écoute.

Après l’évocation de son nom dans l’affaire Air cocaïne, Nicolas Sarkozy réagit enfin. Dans un entretien publié ce matin, l’ancien chef de l’Etat n’accepte pas que son nom soit associé à cette affaire. « Une violation des principes de droit » pour le chef de l’opposition. « Qu’imagine-t-on ? que j’étais à Punta Cana sur 700 kilos de cocaïne ? » Une histoire grotesque pour lui, qui, « n’a jamais fumé de sa vie« .

Mais surtout, Nicolas Sarkozy laisse entendre que cette décision de le mettre n’ait pas pu se faire sans que le chef de l’Etat, François Hollande, et la garde des Sceaux, Christine Taubira en soient informés : « Croyez-vous qu’on géolocalise le chef de l’opposition, qu’on écoute ses conversations au téléphone, tout son entourage, sans que la garde des Sceaux en soit informée ? Je pose la question. » « Et si la garde des Sceaux en est informée, elle ne parle pas avec le président de la République ? Je n’ai pas plus de droits que les autres, mais je n’en ai pas moins non plus » poursuit-il.

« On a géolocalisé le chef de l’opposition » s’offusque-t-il encore.

Son avocat, Thierry Herzog, a écrit au procureur de Marseille pour lui demander des explications.

A LIRE AUSSI >> Air cocaïne : la France n’extradera pas les deux pilotes

Antoine Gibert

Écrit par antoine.gibert