Après le départ de Christiane Taubira et la probable nomination de Laurent Fabius au Conseil Constitutionnel, l’heure est au remaniement pour François Hollande. On évoque Ségolène Royal aux Affaires Etrangères et Nicolas Hulot à l’Ecologie. Est-ce un choix judicieux pour le gouvernement ?

Aux alentours de la mi février, François Hollande s’apprête à injecter du sang neuf dans la composition de son gouvernement. Après le départ de certains cadors politiques, le Chef de l’Etat aurait jeté son dévolu sur le plus écologique des Français, Nicolas Hulot. Ce dernier prendrait la place de l’actuelle ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, qui elle, se retrouverait au ministère des Affaires Etrangères suite à l’éventuel départ de Laurent Fabius.

François Hollande s’active en coulisses pour les prochaines élections présidentielles. Le président de la République tient énormément à ce que l’ancien animateur d’Ushuaia intègre le gouvernement car il jouit d’une forte popularité à gauche. Selon un sondage Ifop, Nicolas Hulot a été désigné personnage de la gauche politique ayant la plus forte côte d’avenir. Son investiture au ministère de l’Ecologie profiterait alors au président Hollande en mal de popularité depuis son élection en 2012.

Les écologistes restent, quant eux, sceptiques à l’idée de voir Nicolas Hulot au gouvernement. Selon eux, il pourrait se retrouver avec une liberté limitée du fait de son nouveau poste et verrait ses chances amoindries pour les élections de 2017.

 

Luc Rasamimanana

Écrit par Luc Rasamimanana