Nico Rosberg, l’anti-star de la F1

Dernière ligne droite pour Nico Rosberg, en route pour remporter le premier titre de champion du monde de  sa carrière, à Abu-Dahbi ce dimanche. Portrait du pilote Mercedes.

crédit photo : @nico_rosberg

Nico Rosberg à  (@nico_rosberg/Twitter)

Discret dans la vie comme sur les circuits, le pilote allemand a une personnalité que certains pourraient qualifier d’ennuyeuse. C’est le cas du patron de la FOM, Bernie Ecclestone, qui n’hésite pas : « Remporter le championnat serait une bonne chose pour Nico, mais ça n’aiderait pas nécessairement la F1 car il n’y a rien à écrire à son sujet. »

Le principal intéressé avait répondu qu’il n’accordait aucune importance à ces proposPas de folie, pas de glamour, oui ce n’est pas une star. Mais Nico Rosberg n’en est pas pour autant inintéressant, loin de là. Il n’éprouve simplement pas le besoin d’afficher sa vie personnelle aux yeux de tous.

Nico Rosberg, l’introverti 

Le pilote allemand se considère avant tout comme un pilote de F1, un père et un mari. Malgré son tempérament calme et posé, il peut également se montrer caractériel et très drôle.  Sa détermination impose l’admiration de tous. Toujours fixé sur ses objectifs, Nico Rosberg affiche un mental d’acier, nécessaire pour gagner.

Seule ombre au tableau pour le pilote Mercedes : aucun titre de champion du monde à son palmarès. Même s’il ne se montre pas spécialement stressé, nul doute que la pression sera à son comble pour lui dimanche à Abu-Dahbi, où il devrait logiquement être enfin récompensé de tous ses efforts et de sa patience.

Marie-Astrid Genet

Écrit par Marie Astrid Genet