Netanyahou en «mission» à Washington contre le nucléaire iranien

Le premier ministre d’Israël, Benyamin Nétanyahou, est arrivé à Washington, où il doit s’exprimer, aujourd’hui, devant le Comité américain pour les affaires publiques israéliennes. A l’invitation des républicains, M. Nétanyahou doit également s’exprimer devant le Congrès mardi, ce qui a provoqué une vive polémique avec la Maison Blanche.

M. Nétanyahou est convaincu qu’un accord avec Téhéran ne stoppera pas l’Iran de se doter de l’arme atomique. Son objectif est donc de faire échouer les négociations en cours sur le nucléaire iranien. Un certain nombre d’élus américains ne croient pas dans ces négociations et cherchent à faire voter de nouvelles sanctions contre l’Iran.

Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale des Etats-Unis, a condamné dans des termes forts une initiative « destructrice pour les bases mêmes des relations américano-israéliennes » sur la chaîne publique PBS. Tandis que le journal israélien libéral Haaretz a estimé qu’il s’agissait pour M. Nétanyahou du « discours de sa vie », des commentateurs israéliens et des responsables américains ont souligné qu’il risquait de lui faire perdre le soutien bipartisan des élus américains, à deux semaines d’élections au cours desquelles le premier ministre convoite un troisième mandat. Plusieurs parlementaires démocrates ont déjà prévenu qu’ils boycotteraient sa déclaration.

Irritée de cette visite organisée dans son dos entre le premier ministre d’Israël et le républicain John Boehner, la présidence américaine a exclu toute rencontre.

À lire aussi :  Les tensions entre Barack Obama et Benyamin Nétanyahou

Carla Kakoun

Écrit par carlaroxana