Mouvement de grève à Roissy-Charles de Gaulle

A partir de midi, le trafic sera perturbé. Suite à l’appel de l’intersyndicale, les salariés contestent le gel des salaires annoncé. La grève devrait durer jusqu’à demain et les syndicats prévoient 20% de vols en moins.

Le personnel des Aéroports de Paris (ADP) traverse actuellement une zone de turbulences. En effet, ils débutent ce midi une grève qui devrait perturber les déplacements de certains voyageurs jusqu’à demain midi. Leur volonté ? Dénoncer la politique salariale menée par leur direction qui prévoit un gel des salaires au cours de l’année 2015 malgré la bonne santé économique du groupe. Une décision désapprouvée par Laurent Garssine, responsable du syndicat Union Nationale des Syndicats Autonomes (UNSA), pour l’AFP :

« On nous a annoncé en novembre qu’il n’y aurait pas d’augmentation salariale, en dehors des éventuelles promotions. C’est la première fois que je vois ça en 33 ans de carrière. »

Le mouvement initié par les syndicats CGT, FO, CFE-CGC et UNSA , sollicite l’ensemble des salariés des aéroports parisiens (Roissy, Orly, Le Bourget) et les invite à réduire leur programme de vols de 20%. Cependant, seul l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle devrait connaitre des perturbations. De nombreux retards sont à prévoir, notamment car les pompiers d’ADP, responsables de la sécurisation des pistes, prévoient de rejoindre le mouvement. La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) conseille donc aux passagers de s’informer auprès de leur compagnie afin connaître l’état de leur vol.

Cette grève intervient une semaine seulement avant la publication des résultats financiers du groupe ADP. Un bilan qui selon la CGT, annoncera un bénéfice avoisinant les 358 millions d’euros.

Solène Quillot

Écrit par cms