Mossoul : les jihadistes ont détruit « des pièces uniques »

L’Etat Islamique a mis en ligne jeudi 26 février une vidéo de propagande dans laquelle on voit des jihadistes qui saccagent des trésors archéologiques du musée de Mossoul. Ouvert en 1952, le musée déjà largement pillé en 2003 durant la Guerre d’Irak devait rouvrir ses portes en juin 2014. Une réouverture finalement annulée en raison de la prise de la ville par l’Etat Islamique.

Un an après l’appel des leaders de l’organisation pour détruire ces « fausses idoles », la menace a finalement été mise a exécution jeudi dernier avec la destruction des fresques et de statues du deuxième musée du pays.

La plupart des oeuvres détruites dataient de l’ancien Empire Assyrien, entre les IXe et VIIsiècles av. J-C. D’autres plus récentes provenaient de la ville d’Hatra, une ancienne cité Parthes.

Considérées comme de véritables trésors archéologiques, ces pièces n’étaient pour la plupart que des copies en plâtre, les originales ayant été déplacé par les américains en 2003. Suite à ces destructions François Hollande et Manuel Valls ont dénoncé ces barbaries sur les réseaux sociaux de même que de nombreux internautes.

Un acte qui rappelle la destruction des Bouddhas de Bâmiyân en Afghanistan en 2001 par les talibans. Certains craignent d’autres attaques similaires de la part de la part de l’Etat Islamique.

 

La directrice de l’UNESCO Irina Bokova a contacté le conseil de sécurité de l’ONU : l’objectif conserver le patrimoine irakien de ces destructions.

Coïncidence ou pied de nez des autorités, hier le plus grand musée du pays à Bagdad rouvrait ses portes, un musée qui contient en son sein les originaux des grandes statues détruites jeudi.

 

Thomas Sainjon

Écrit par tomandrea