Mort de Georges Martin, le cinquième Beatles

Le célèbre producteur britannique est décédé à l’âge de 90 ans. C’est lui qui avait fait signer aux Beatles leur premier contrat, et il les aura accompagnés tout au long de leur immense carrière.

« Ce que j’ai entendu ne m’a pas impressionné du tout ». Voilà les premiers mots qu’a prononcé Georges Martin le 6 juin 1962 après l’audition de quatre jeunes de Liverpool.

Il décide tout de même de signer le groupe sur le label Parlophone, après qu’ils se soient vus rejetés par toutes les maisons de disque à qui ils s’étaient présentés. C’est leur « coté unique » et leur potentiel de « groupe à tubes » qui a convaincu celui qu’on surnommait le cinquième Beatles de leur fait signer un contrat d’enregistrement.

Le producteur de légende a modelé la musique du quatuor britannique en réalisant les arrangements musicaux de leurs plus grands tubes comme Yesterday, Eleanor Rigby ou A day in the life.

Il a notamment exigé de recruter un nouveau batteur : c’est Ringo Starr qui, deux mois plus tard, remplace Pete Best.

Cinquante trois ans plus tard, c’est Ringo Starr lui même qui a annoncé sur son compte Twitter la mort de Georges Martin :

https://twitter.com/ringostarrmusic/status/707420462620381184

Traduction : (Que Dieu bénisse George Martin, la paix et l’amour pour Judy [son épouse] et sa famille (…) George va nous manquer)

Une carrière récompensée par six Grammys

 Né en 1926 dans le nord de Londres, cet ancien joueur de Hautbois a produit 700 disques. Il a vu sa carrière récompensée par six Grammys et une entrée au Rock and Roll Hall of Fame en 1999.

À lire également : Décès de George Martin, producteur des Beatles, à l’âge de 90 ans

Connu pour sa collaboration avec Les Beatles, Georges Martin a également travaillé avec The Who, Elton John, Jeff Beck ou encore Shirley Bassey. Il a également produit Ringo Starr et Paul McCartney.

Sa longue carrière a endommagé son ouïe le poussant à devenir le vice-président d’une association de recherche sur la surdité.

Mahmoud Mebarek

Écrit par Mahmoud Mebarek