Montebourg, Habitat et le made in France

La politique mène décidément à tout. L’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg a été nommé, ce jeudi 19 mars, vice-président du conseil d’administration de la chaîne d’ameublement française Habitat.

Depuis son départ contraint du gouvernement à la fin de l’été 2014, Arnaud Montebourg avait pris ses distances avec la politique. Aujourd’hui, l’ancien ministre devient l’un des 6 membres du conseil de surveillance de la société. Avec Habitat, ce dernier trouve l’opportunité de porter haut les couleurs du Made in France, alors que l’enseigne, restructurée, est en train d’avancer ses pions à l’international. La marque compte aujourd’hui 72 magasins dans 18 pays, essentiellement en Europe, mais compte investir aussi prochainement l’Asie.

Cependant, l’ancien ministre ne sera pas salarié de l’enseigne. « Il touchera une indemnité, comme les cinq autres membres du conseil de surveillance », a précisé Hervé Giaoui, PDG de Cafom, au Monde. Lire aussi : Arnaud Montebourg emménage chez Habitat.

L’histoire d’amour entre Habitat, marque d’ameublement britannique devenue française en 2011, et le chantre du Made in France ne date pas d’hier. En février 2014, alors ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg avait fait l’éloge de l’entreprise qui avait présenté une collection dédiée au savoir-faire français.

Lire aussi : Arnaud Montebourg chez Habitat : utile, beau, accessible et made in France.

Mais le nouveau job de l’ancien ministre ne sera toutefois pas un job à plein temps. Après ses cours à l’Insead, Arnaud Montebourg a aussi crée sa propre société de capital investissement, «les équipes du Made in France » pour tenter de recapitaliser des pépites françaises.

Louise Druart

Écrit par loupauline