Minute par minute, heure par heure, le drame de Tunis

Hier en début d’après-midi, deux hommes armés ont ouvert le feu sur un cinquantaine de touriste. La ville de Tunis s’étant arrêté de vivre toute l’après-midi, nous avons récapitulé la journée qu’ont vécu l’ensemble des Tunisiens et des Hommes.

 

240 minutes en enfer. C’est ce qu’ont vécu une cinquantaine de personnes hier, à Tunis. Ce terrible attentat, qui a coûté la vie à 20 personnes, a commencé à 13h40. Un bus rempli de touriste s’arrête devant le musée Bardo. Deux hommes, armés de kalachnikov, les attendent. « Il la manipulait, je pensais qu’il jouait avec, puis il a ouvert le feu », a déclaré un guide présent sur le lieu. Sans prononcer un seul mot, les terroristes tirent, froidement.

 

Sayida Ounissi, députées du Parlement, a entendu des tirs :

 

Un quart d’heure plus tard, le premier bilan est annoncé : 8 morts. Les deux tireurs, pas du tout rassasiés, ont pénétré dans le musée. Les témoignages sont poignants : « ils tiraient sur tout ce qu’ils voyaient bouger », a déclaré une touriste française retranchée dans le musée. 160 personnes sont, à cette heure-ci, cachées à l’intérieur du bâtiment.

 

A lire aussi : Les événements racontés heure par heure

 

A 14h30, les unités anti-terroristes tunisiennes pénètrent dans le musée et libèrent une centaine de touriste. Ces derniers n’étaient pas retenus en otage, contrairement aux premières informations. 30 minutes plus tard, une fusillade entre les forces de l’ordre et les terroristes éclate devant le musée. Un policier perdra la vie, les deux assaillants seront aussi tués.

 

Le bilan officiel s’aggrave petit à petit. Ce matin, il vient de passer à 20 morts, sachant qu’il reste une quarantaine de blessée. Les auteurs des coups de feu auraient été identifiés : Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui. Ce matin, la Tunisie s’élève face à la barbarie.

A lire aussi : Je suis Tunisie

 

Jeffrey Bevilacqua

Écrit par jeffyasser