Mediapart en proie au fisc, récolte plus de 165.000 euros de dons !

Le site d’information indépendant Mediapart a lancé, jeudi 5 novembre, un grand appel aux dons auprès de ses lecteurs afin de faire face à un redressement fiscal de 4,1 millions d’euros. Ce vendredi matin, 165.000 euros ont été récoltés. 

Poursuivi depuis un an par le fisc, Mediapart en appelle à la solidarité de ses lecteurs. Le site d’infos, dont 95% des recettes proviennent des 110.000 abonnés, doit payer 4,1 millions d’euros pour non paiement de TVA sur la période allant de sa création, en 2008, aux débuts 2014. C’est la seconde fois que le site internet sollicite la générosité des lecteurs. La première fois c’était lors de son lancement.

Le redressement fiscal est très lourd pour ce site qui a réalisé un chiffre d’affaires de neuf millions d’euros en 2014, avec un bénéfice de 1.5 million. Mediapart a toujours insisté sur son indépendance éditoriale, refusant tout recours à la publicité ou aux investissements d’un industriel ou d’une banque.

Mediapart passe par l’association J’aime l’info pour ses dons, qui met en place une plateforme de financement communautaire. Les donateurs particuliers soumis à l’impôt sur le revenu peuvent bénéficier d’une déduction fiscale de 66% sur le montant du don. Par exemple, un don de 100 euros ne coûtera finalement que 34 euros. Tous les ans, les internautes donataires reçoivent une attestation à joindre avec leur déclaration de revenus afin de bénéficier de cet avantage. Les transactions s’effectuent par carte bancaire et sont gérées par Paybox.

Hier après-midi, Médiapart avait récolté plus de 145.000 euros de dons. ©Placeaupeuple

Ce matin, Médiapart avait récolté plus de 165.000 euros de dons. ©Placeaupeuple

Le dirigeant de Mediapart, Edwy Plenel, affirme qu’il n’y a aucun risque de voir le site et sa soixantaine de salariés disparaître. L’enjeu n’étant pas d’aider le journal à payer ce qu’il doit, mais de l’aider à se développer.

Laura Bartoux 

Écrit par arianelaura