Manuel Valls se justifie sur l’utilisation du terme « Apartheid »

Dans le Journal Du Dimanche, Manuel Valls a tenu à se justifier sur l’emploi du mot « apartheid » qui lui a valu de vives critiques par une partie de la classe politique.

Photo : Philippe Grangeaud/Solfe Communications

Photo : Philippe Grangeaud/Solfe Communications. Selon un sondage publié dimanche par le Parisien, deux français sur trois disent ne pas être choqués par l’emploi de ce terme.

Mardi 20 janvier, lors de ses voeux à la presse, le premier ministre avait déclaré qu’il existait un « apartheid territorial, social et ethnique dans un certain nombre de quartier« . Cette phrase avait aussitôt provoqué une polémique. « Une insulte à la France » lançait le vice-président du FN, « une faute » pour Nicolas Sarkozy, « une outrance et une insulte à la République » affirmait Bruno Le Maire. Depuis une semaine, les critiques fusent de la part de la droite.

Maladresse ou véritable volonté de la part de Manuel Valls ? Dans un entretien publié dans le Journal du Dimanche, le premier ministre assumait entièrement l’utilisation de ce terme qu’il assure avoir choisi de façon délibérée. Il voulait « interpeller les esprits » sur une réalité qui touche certaines banlieues.

En effet, toujours selon le chef du gouvernement, que l’on parle de « ghettoïsation« , « d’apartheid » ou de « séparation » cela revient au même lorsque l’on parle d’une politique urbaine qui finit par instaurer une ségrégation. Dans ces quartiers, il observe une criminalité et un islamisme radical de plus en plus marqués. Le mot « apartheid » était donc un moyen pour le premier ministre de décrire une réalité sociale de la France.

Pour le chef du gouvernement, cette réalité existe depuis toujours, « les ouvriers n’ont jamais habité avec les bourgeois« . Il a également affirmé que des moyens efficaces avaient été mis en place pour combattre cette ségrégation telles que « des politiques de discrimination positives, celles des ZEP, qui consistent à mettre plus de moyens là où il en avait le moins« .

 

A lire également:

-Valls dénonce « l’apartheid » français 

Manuel Valls veut lutter contre « la ghettoïsation »

Lutte contre le terrorisme : Nicolas Sarkozy tacle Manuel Valls 

Alix Dauge

Écrit par julialix