Mannequin Challenge : retour sur l’origine du phénomène

Après le Harlem Shake, le Ice Bucket Challenge et le Dab, Internet a trouvé sa nouvelle lubie : le Mannequin Challenge. Cette courte vidéo en plan séquence, dans laquelle les personnages sont immobiles, a conquit le web en quelques jours.

Mannequin Challenge

Tout le monde s’y met ! Facebook et Twitter en sont submergés. Etudiants en salle de classe, familles en fête, sportifs,  journalistes… Même Hillary Clinton s’est prêtée au jeu. La tendance touche les célébrités et les anonymes. Le phénomène a pris une telle ampleur qu’il en devient même un moyen de communication.

Pour le week-end de Thanksgiving, la police de Miami a choisi le Mannequin Challenge pour appeler les automobilistes à la prudence et la raison, en simulant un accident de la route. L’idée est efficace, la vidéo a été vue plus de 180.000 fois sur Facebook.

Vidéo de la police de Miami :

Mais il ne faut pas croire que l’on peut tout faire avec le Mannequin Challenge. Ce n’est pas parce que le phénomène est né sur Internet qu’il n’a pas d’origine concrète ni de règles.

Avant d’être un délire mondial, c’est une blague potache d’étudiants. Difficile de remonter à son origine précise. Le Mannequin Challenge serait né à la fin octobre au lycée Edward White, à Jacksonville aux Etats-Unis. Dans une salle de classe, les adolescents se sont mis en scène, immobiles, et décalés. Postée ensuite sur le compte twitter @pvrity__ avec les indications « share » et « RT », la vidéo a été partagée plus de 4.800 fois.

Mannequin Challenge du lycée Edward White :

Niveau règles, c’est simple : les personnages doivent être immobiles, la vidéo filmée en plan séquence, on peut accélérer le rythme de temps en temps, et la musique doit être « Black Beatles » du groupe Rae Sremmurd.

« Black Beatles » des Rae Sremmurd :

Damien Espona

Écrit par Damien Espona

Laisser un commentaire