Mali : deux enfants et un casque bleu tués par des tirs de roquettes

Hier, deux enfants et un casque bleu tchadien ont été tués par des tirs de roquettes à Kidal, dans le nord-est du Mali. C’est la première attaque à frapper des Occidentaux dans la capitale. La veille, un attentat avait fait cinq morts dont un français à Bamako. 

 

Selon un communiqué : « Vers 05H40 (locale et GMT) le camp de la Minusma à Kidal a essuyé plus d’une trentaine de tirs de roquettes et d’obus. »

L’attaque de Bamako a été revendiquée par le groupe djihadiste Al-Mourabitoune de l’ Algérien Mokhtar Belmokhtar. Mais les auteurs des tirs de roquettes ne se sont pas fait connaître dans l’immédiat.

La Mission de l’ONU au Mali, Minusma, a déploré un soldat mort et huit blessés dans ses rangs ainsi que deux enfants tués et trois adultes blessés à l’extérieur du camp.

Les civils touchés qui appartenaient à la tribu arabe des Kountas, se trouvaient dans un campement situé à environ trois kilomètres de la base de l’ONU.

« Cette attaque intervient alors que des progrès ont été enregistrés à Alger lors des pourparlers de paix », a ajouté l’ONU, en référence à l’accord paraphé le 1er mars par le gouvernement mais pas encore par la rébellion du Nord.

 

 

Sandrine Baccaro

À lire aussi : 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/le-mali-signe-un-accord-de-paix-avec-plusieurs-groupes-armes_1656711.html

http://www.elwatan.com/international/leurs-leaders-doivent-bientot-rencontrer-la-population-de-l-azawad-le-mnla-le-hcua-et-le-maa-a-l-epreuve-du-terrain-09-03-2015-289297_112.php

Écrit par hibatandrine