Mali : 3 casques bleus de la Minusma tués dans le nord du pays
Toujours affecté par la forte présence de djihadistes, le Mali a de nouveau été victime d’attaques contre ces forces militaires.

Trois casques bleus de l’ONU ont été tués, ce jeudi 26 octobre, près de la ville d’Aguelhok, au nord du Mali, lorsque leur véhicule a heurté «une mine ou un engin explosif improvisé», a indiqué la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). Deux autres soldats ont également été blessés, selon un bilan provisoire. 

Cette attaque survient peu de temps après la visite des ambassadeurs des 15 pays siégeant au Conseil de sécurité de l’ONU du poste de commandement de la force anti-djihadistes du Sahel à Sévaré, ville dans le nord du pays.

Pour rappel, le nord du Mali était tombé en mars 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-QaïdaMalgré l’opposition de forces militaires internationales, des zones entières leur échappent encore et sont régulièrement visées par des attaques malgré la signature d’un accord de paix censé isoler définitivement les forces terroristes. 

Via un communiqué, la Minusma a indiqué qu’elle «reste déterminée à poursuivre ses efforts pour la consolidation de la paix au Mali», en rappelant que «les attaques visant des soldats de la paix peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international».

Quentin Marchal

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire