Lunel, capitale du djihad ?

Une opération anti-djihadistes a été menée par le RAID et le GIGN hier, à Lunel. Au total, cinq personnes proches de djihadistes ont été interpellées, deux d’entre eux sont soupçonnés d’être partis en Syrie, les trois autres seraient candidats au djihad. 

La petite commune située dans le département de l’Hérault est sous les projecteurs ces derniers mois. Placée en zone de sécurité prioritaire, la ville voit une filière terroriste évoluer. 25 000 habitants avec déjà plus de vingt personnes ayant rejoint les rangs de Daech. A eux seuls, ils représentent 10% des djihadistes français. Hier, c’était un nouveau coup dur pour les habitants :

« plusieurs voitures banalisées sont arrivées. Des hommes en sont sortis encagoulés et ont défoncé les portes des appartements de l’immeuble » raconte un des résidents.

Il y a quelques années, Lunel était connue pour son muscat ou encore son pastis, désormais la ville est associée au djihadisme.  Dimanche dernier une manifestation a été organisée « pour montrer au monde entier que Lunel est une ville soudée et pas un élevage de futurs combattants » selon Pascal Gomez, l’organisateur.

Pourquoi cette petite ville placée entre Montpellier et Nîmes est devenue le repère des djihadistes ? Selon Jean-Pierre Berthet, magistrat au tribunal de grande instance de Montpellier, le taux de chômage à 20%, et le manque d’infrastructures dans la ville font partie des facteurs qui enterrent la commune dans une vague terroriste.

 

Lunel, située entre Montpellier Nîmes,la ville est victime d'une vague djihadiste.

Lunel, située entre Montpellier Nîmes,la ville est victime d’une vague djihadiste. Copyright Google Map

Mathilde Lopes

Écrit par amb