L’UCI pédale dans le scandale

 

Wikipedia

Lance Armstrong est déja poursuivit par la justice américaine Photo : Wikipedia

L’UCI a fermé les yeux pendant des années, aujourd’hui le masque tombe.

L’Union cycliste internationale (UCI) est soupçonnée dans un rapport de la Commission indépendante de réforme du cyclisme (CIRC) de traitement de faveur envers Lance Armstrong et d’incompétence dans la lutte contre le dopage.

Le rapport commandé par les nouveaux dirigeants de l’UCI démontre que les anciens président Hein Verbruggen et Pat McQuaid ont passé sous silence plusieurs cas de dopages. Le stratagème était simple : faire de Lance Armstrong un champion en dissimulant son dopage et ainsi redoré le blason du cyclisme de route dans le monde. Un stratagème  qui atteindra toutes les attentes de l’UCI, puisqu’après son cancer Armstrong et devenu un symbole de sportif luttant contre la maladie.

Une mise en scène qui avait pour but de redonner de la valeurs au cyclisme après le sandale scandale Festina (Tour de France 1998).

L’ancien président Pat Mac Quaid avoue avoir « une certaine sympathie » pour Lance Armstrong, qui selon lui est devenu « un bouc émissaire ». Leur accord aura duré des années. En 2012 Lance Armstrong avouera son dopage et l’accord tombera à l’eau. Ses 7 Tours de France lui seront retirées.

Lance Armstrong  risque un deuxième procès et plus de 90 millions d’euros d’amendes. Quand aux anciens dirigeants, aucune procédure n’a été prise contre eux, mais l’on peux penser qu’ils seront jugés pour favoritisme.

 

Agathe Combes 

Écrit par valagathe