L’OM entre dans la cour des grands

Depuis la reprise du club par le millionnaire Franck McCourt, l’Olympique de Marseille tente de retrouver son lustre d’antan. L’Américain a promis de faire remonter Marseille sur le toit de la ligue et de l’Europe et les exigeants supporters marseillais l’attendent au tournant. Zoom sur la nouvelle dimension prise par l’OM en cette saison 2017-2018.

Franck McCourt est à la tête de l’Olympique de Marseille depuis octobre 2017. Venu conquérir un public réputé comme l’un des plus chauds d’Europe, jamais patient quand il s’agit de résultats, l’homme fait face à un défi de taille. Et on peut dire que les promesses de l’Américain ont tout de suite séduit la cité phocéenne, dont le club est embourbé depuis deux saisons à des places qui ne lui conviennent pas. A quoi va ressembler ce nouvel Olympique de Marseille 5 étoiles ? Le projet de McCourt semble clair et bien rôdé :

  • Une équipe compétitive : C’est la mesure phare du nouveau propriétaire et certainement la plus importante. Depuis deux saisons, l’OM de Margarita Louis Dreyfus peine à conserver ses bons joueurs. Le nouveau repreneur passait donc son premier test lors de ce mercato : loin des standards des mercato parisiens qui atteignent des sommes incroyables, l’Américain a misé sur le recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel, un peu à la manière de Monaco. McCourt avait déclaré vouloir prendre son temps et ne pas « jeter d’argent pas les fenêtres ». Mission réussie, puisque L’OM a recruté 4 joueurs cet hiver. Le club aura dépensé 42 millions d’euros et le nouveau directeur a déjà annoncé que les plus grosses recrues arriveraient à la fin de la saison.

 

  • Les supporters de nouveau impliqués : les travaux ont duré, mais ils sont enfin terminés. Le plus grand stade de Ligue 1 en terme de capacité (68.000 places) est né. Un lieu magnifique, qui avait cependant du mal à faire le plein tant les résultats des Marseillais étaient décevants. Lors de la reprise du club, McCourt avait placé les supporters au centre des ses intentions. Il a déclaré connaître la ferveur qui accompagne le club et vouloir redonner envie à ce public très difficile de retourner au stade. Lui qui a connu les ambiances survoltées du base-ball sait bien que les supporters sont un atout de poids pour remporter des matchs et des titres.
  • Des nouveaux moyens : La vente a pris du temps, mais elle est enfin actée. Avec McCourt, Marseille est entré dans la cour fermée des clubs qui peuvent s’offrir de grands joueurs, briller dans leur championnat, voire en Europe. L’Américain a promis d’investir 200 millions sur trois ans, sans pour autant brûler les étapes. Il s’appuie sur le réseau XXL de son directeur sportif Andoni Zubizarreta pour dépenser son argent sur des joueurs d’avenir et utiles au collectif marseillais. Premier test réussi avec ce mercato hivernal. 45 millions pour quatre joueurs, c’est autant que Paris pour un seul par exemple.

La victoire de l’OM le 31 janvier dans « l’Olympico » dans un vélodrome pratiquement plein montre que Marseille assume ses nouvelles ambitions et surtout que le collectif semble enfin compétitif pour gagner face aux Cadors de la Ligue 1. Reste à savoir si Marseille saura conserver cette dynamique pour les échéances à venir, et peut-être accrocher une place européenne. De quoi attirer de grands joueurs en fin de saison.

Anthony Teixeira

Écrit par iejpedago