Manuel Valls reçoit ce lundi à Matignon les étudiants et les lycéens deux jours après la dernière manifestation.
Le premier ministre tente de maîtriser le mouvement et les contestations qui prennent une ampleur inattendue.

Huit organisations lycéennes et étudiantes sont attendues aujourd’hui pour discuter du projet de loi travail.

C’est l’occasion ou jamais pour le premier ministre de contenir un mouvement qui dure depuis 1 mois.
Manuel Valls se dit prêt à faire un pas vers eux et leur proposera aujourd’hui des réformes concrètes ,l’enjeu étant de formuler des propositions assez intéressantes pour calmer la contestation.

Peu entendus par Manuel Valls et Myriam El Khomri depuis le début des manifestations, les organisations étudiantes dont Le Président de l’Unef ne comptent pas se laisser faire:

« Après plus d’un mois de mobilisation, six journées de manifestations et un soutien de l’opinion publique (…), il est temps que le gouvernement entende nos revendications. »

Un mouvement qui prend de l’ampleur

Le gouvernement veut cibler les jeunes en situation de précarité et favoriser l’insertion professionnelle.

Cela sera-t-il suffisant pour calmer cette protestation qui ne faiblit pas?

Car le rendez-vous d’aujourd’hui est stratégique pour le gouvernement: bien au delà de la seule contestation de la loi travail ,on assiste à un véritable mouvement de la jeunesse.

Les rassemblements se multiplient et depuis une dizaine de jours  sur la Place de la République c’est le Mouvement Nuit Debout qui inquiète particulièrement.Les débats y sont nombreux et dépassent bien souvent la simple loi travail.

Un symptôme criant de la rupture grandissante entre les jeunes et le gouvernement qui ne disparaitra probablement pas aujourd’hui..

 

 

Écrit par Eva Ben-Saadi