Loi numérique : qu’est-ce qui va changer ?

C’est aujourd’hui qu’Axelle Lemaire présente la loi numérique. Co-écrite avec les citoyens, cette loi a l’ambition de faire évoluer le réseau internet en France.

Pour la première fois, un texte de loi co-écrit par le gouvernement et les citoyens a été présenté. C’est Axelle Lemaire, secrétaire d’état chargé du numérique, qui est à l’initiative de ce grand projet qui vise à moderniser la manière dont les Français utilisent et considèrent internet. Pour cela, elle a mis en place le « écrire ensemble ». En effet, les citoyens ont pu directement proposer leurs idées et le projet de loi est passé de 30 à 41 articles grâce à l’apport des internautes. Sans immenses bouleversements, la loi numérique va apporter plusieurs nouveautés assez importantes malgré tout.

A lire aussi : Ces propositions de citoyens retenues par le gouvernement

Tout d’abord, c’est la fin d’un casse-tête qui n’existait pas il y a de ça quelques années. Que faire des profils d’un proche après un décès ? Actuellement, ce sont les sites qui sont propriétaires des informations que l’internaute décide de poster. Désormais, ce dernier pourra décider en avance du sort de ces données à travers une sorte de testament qui sera transmis à la CNIL. Autre nouveauté directement proposée par les citoyens : le changement de statut des e-sportifs professionnels. Ces joueurs de jeux vidéos sont rémunérés par des structures ou par des sponsors comme de réels sportifs. Cependant, l’Etat français ne reconnait pas cette activité comme un métier. Que les joueurs de Fifa ou autre Call of Duty se rassurent, cela devrait changer. Les « gamers » seront désormais reconnus comme des joueurs professionnels et pourront obtenir des visas plus facilement pour rallier les compétitions internationales. C’est d’ailleurs cette proposition qui a été la plus soutenue par les citoyens.

A lire aussi : Le gouvernement a-t-il suivi l’avis des Français ?

De plus, l’accès à internet sera plus large mais aussi plus sécurisé. Au même titre que l’eau et l’électricité, la connexion internet ne pourra plus être complètement coupée si une personne en difficulté financière n’arrive pas à payer ses factures. L’opérateur ne pourra que restreindre la connexion, autorisant tout de même le citoyen  à visiter les sites du service public mais aussi de consulter sa boîte mail. Devenu à l’évidence indispensable, Internet n’est cependant pas accessible dans toutes les communes de France. Ce projet de loi devrait changer les choses puisqu’une liste de villes en zone blanche (pas d’accès numérique) a été communiquée. Le but est d’équiper ces dizaines de villes avant la fin 2016.

A lire aussi : La liste complète des villes concernées

Jeffrey Bevilacqua

Écrit par Jeffreybevilacqua